Européennes : le débat sur France 2 provoque la colère de Ian Brossat et de Benoît Hamon

Les deux candidats critiquent la chaîne, qui a choisi de les inviter en deuxième partie de soirée, et non en prime time avec les principales têtes de liste, pour le débat du 22 mai.

Ils menacent de boycotter l’émission. Ian Brossat (PCF) et Benoît Hamon (Génération‐s), tous deux têtes de liste aux élections européennes, déplorent d’être invités à débattre le 22 mai seulement en deuxième partie du soirée, sur France 2.

La chaîne publique organise, à quatre jours du scrutin, deux débats pour son Émission politique. L’un en prime‐time à partir de 21h avec les six principaux chefs de file des formations politiques les mieux classées par les sondages, et l’autre, à 22h30, avec les plus petits candidats, dont Ian Brossat et Benoît Hamon. Le chef de file du PCF tourne autour de 2% des intentions de vote dans les sondages, tandis que le leader de Génération‐s se situe autour de 4%.

«C’est un véritable scandale démocratique qui fait honte à la mission d’information et d’impartialité du service public, alors même qu’une autre chaîne privée (BFM) a fait le choix d’intégrer la tête de liste du PCF au débat avec les principales têtes de liste», a réagi le PCF dans un communiqué. «Il est particulièrement inacceptable que le service public audiovisuel s’arroge le droit de décider quelles listes figurent en première division et d’en reléguer d’autres en deuxième division».

Même son de cloche du côté de Benoît Hamon. «Cette élection est volée aux citoyens» a déclaré Benoît Hamon sur les réseaux sociaux. Il ajoute: «Alors que les sondages ne sont pas représentatifs car réalisés sur un échantillon ridiculement petit, les directions de ces médias, par leur choix, participent du brouillage de l’élection et alimentent le dégoût de la politique, en mettant de côté avec mépris nos propositions».

En avril dernier, les deux candidats avaient déjà publiquement déploré de ne pas être invités au débat organisé le 4 avril sur France 2. Ils y avaient été finalement conviés.