La lune rétrécit !

D’après une nouvelle étude de la NASA, ce rétrécissement, imperceptible à l’œil nu, est dû à une différence de chaleur entre la Lune et l'espace.

Aussi étrange que cela puisse paraître, la Lune rétrécit avec le temps. C’est ce qu’une étude de la Nasa a révélé ce lundi. Ainsi, le satellite naturel de la Terre a perdu 50 mètres de diamètre en plusieurs centaines de millions d’années. Ce rétrécissement, imperceptible à l’œil nu, est dû à une contraction thermique, le cœur de la lune étant chaud quand l’espace est froid.

« Tremblements de Lune »

Ce rétrécissement explique les fissures visibles à la surface de la Lune ainsi que la création de falaises comme on peut le voir sur cette visualisation effectuée par la NASA. La sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter a repéré plus de 3500 de ces fissures sur la surface de la Lune.

C’est par une métaphore que la Nasa illustre cette découverte. «La Lune rétrécit comme un raisin. Mais contrairement à la peau flexible d’un raisin, la surface de la Lune est fragile et se brise.» Ces fissures sont toujours actives et produisent même des séismes, nommés «tremblements de lune» par la Nasa. «Ils peuvent être très forts, autour de 5 sur l’échelle de Richter», explique le scientifique Thomas Watters, à l’origine de la nouvelle étude. La Lune n’est pas le seul astre concerné par des séismes puisque des «tremblements de Mars» existent aussi, comme l’a démontré la sonde Insight en avril dernier.

Prochaine étape dans l’exploration de la Lune : 2024, année où la NASA enverra la première femme sur la lune, ainsi qu’un autre homme. À ce jour, les derniers hommes a avoir posé le pied sur la Lune l’ont fait en 1972.

A LIRE AUSSI : SALLY, LIU, SUNITA…CES FEMMES QUI SONT ALLÉES DANS L’ESPACE