SpaceX lance 60 satellites en orbite pour développer Internet

L’entreprise fondée par Elon Musk veut créer une “constellation” de satellites pour garantir un accès haut-débit à Internet sur toute la surface du globe.

Pour son sixième lancement de l’année, SpaceX s’apprête à mettre en orbite les 60 premiers satellites de sa constellation Starlink qui, à terme, devrait en compter jusqu’à 12.000. La fusée, du modèle Falcon 9, décollera cette nuit, à 4h30 (heure de Paris), de Floride. 

Ces soixante satellites Starlink rejoindront en orbite Tintin‐A et Tintin‐B, les deux premiers démonstrateurs Starlink lancés en février 2018. Cette constellation entièrement réalisée et financée par l’entreprise d’Elon Musk doit, à terme, fournir l’Internet haut débit au‐dessus de n’importe quel point du globe terrestre.

Le lancement sera retransmis en direct via un live YouTube.

A noter que certains des éléments de la Falcon 9 qui acheminera les satellites ont déjà servi lors du précédent vol orchestré par SpaceX, en février 2019. La possibilité de réutiliser des parties de fusées d’un vol à l’autre est l’une des innovations qui ont fait le succès de SpaceX.

La compagnie américaine devra faire face à la concurrence française : en février, ArianeSpace a lancé les 21 premiers satellites de OneWeb, une autre méga constellation, depuis le Centre Spatial Guyanais. L’objectif est le même : “offrir un accès à Internet à tous, partout dans le monde”.