Tarifs de l’électricité : des associations vont déposer un recours devant le Conseil d’État

Les tarifs réglementés de l'électricité augmenteront de 5,9% à partir du 1er juin. 

«Illégale, infondée et injuste». Dans un entretien accordé à Franceinfo, François Carlier, le secrétaire général de l’association de défense de consommateurs CLCV (Consommation Logement Cadre de vie), s’est montré virulent contre la hausse des prix de l’énergie. Au 1er juin, le tarif réglementé de l’électricité augmentera de 5.9%.

Une majoration que l’association compte bien contester en justice. « Avec l’association CLCV et l’UFC-Que Choisir, nous allons très bientôt déposer un recours devant le Conseil d’Etat pour demander l’annulation de cette hausse », annonce François Carlier.

Vers un changement du mode de calcul des tarifs

Selon lui, ces nouveaux tarifs sont illégaux pour deux raisons. D’abord « parce que la moitié des 5,9% d’augmentation sont des coûts d’EDF». Quant à l’autre moitié, «c’est simplement que les opérateurs alternatifs ont des problèmes d’accès au nucléaire parce qu’ils deviennent trop nombreux», estime‐t‐il.

François Carlier n’est pas le seul à être mécontent. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, avait lui aussi exprimé son insatisfaction du mode de calcul actuel des tarifs de l’électricité. « Je vais proposer que l’on puisse modifier le mode de calcul pour l’année prochaine », avait-il annoncé à CNews le vendredi 26 avril dernier.