Avec “Rabbit”, Jeff Koons bat le record de vente pour un artiste vivant

Avec ce lapin vendu aux enchères, le plasticien américain détrône le peintre britannique David Hockney, qui avait vendu son tableau à 90,3 millions de dollars en 2018.

 

 

«Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)», du peintre britannique David Hockney, détenait jusqu’ici le record de l’oeuvre vendue la plus chère pour un artiste vivant, avec la somme de 90,3 millions de dollars. Ce jeudi 15 mai, le «Rabbit», de Jeff Koons, a battu ce record. Ce moulage en acier d’un lapin gonflable a été vendu 91,075 millions de dollars, précisément.

Le «Balloon Dog (Orange)» de l’artiste américain avait déjà été vendu 58,4 millions de dollars en 2013, détenant pour une durée de cinq ans, le record de l’oeuvre vendue la plus chère pour un artiste vivant. Christie’s n’a rien dévoilé de l’identité de l’acheteur mystère, qui se trouvait dans la salle.

Jeff Koons casse les codes

Selon Alex Rotter, président de l’après-guerre et de l’art contemporain chez Christie’s, le «Rabbit» est «la pièce la plus importante de Jeff Koons». Il ajoute : «J’irais même plus loin, c’est la sculpture la plus importante de la seconde moitié du XXe siècle.»

Pour Alex Rotter, l’oeuvre de Jeff Koons signe la fin d’un courant de sculpture. «C’est l’anti-David, comme je l’appelle», explique‐t‐il, faisant référence au chef d’oeuvre de Michel‐Ange.

C’est en tous cas un tour de force pour Jeff Koons. Ses oeuvres ont suscité de nombreux débats  depuis son arrivée sur le marché de l’art, dans les années 80. Parmi ses oeuvres les plus controversées, on trouve aussi des tableaux et sculptures dans lesquels il copule avec l’ancienne star italienne du cinéma, la Cicciolina.

«Vous pouvez penser de Koons ce que vous voulez, «Rabbit» était sa plus belle oeuvre», a commenté Alex Rotter, après la vente. 

Pour rappel, les artistes vivants les plus bankables sont :

  • Jeff Koons. L’américain recordman avec «Rabbit», vendu 91,1 millions d’euros. Dans son atelier new‐yorkais, il dirige 80 assistants sans mettre la main à la pâte. «Comme Michel‐Ange», dit‐il.
  • David Hockney. La toile «Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)» de l’artiste britannique a été vendue 80,2 millions d’euros en 2018. 
  • Gerhard Richter. La toile «Place du Dôme, Milan» de l’artiste allemand a été adjugée 28,6 millions d’euros chez Sotheby’s à New York en 2013. 
  • Christopher Wool.  L’américain emprunte son esthétique à l’art urbain. Son oeuvre emblématique «Apocalypse Now» s’est vendue en 2013 pour 23 millions d’euros. 
  • Peter Doig. L’artiste écossais a été l’artiste vivant le plus cher du monde pendant quelques semaines, en 2007. Cette année‐là, sa toile «White Canoe» a été adjugée 8,4 millions d’euros chez Sotheby’s. 
  • Zhang Xiaogang. Il est l’artiste contemporain chinois le plus cher. Son tableau «Bloodline : Big Family N° 1» s’est vendu 5,6 millions d’euros chez Sotheby’s Hong Kong, le 3 octobre 2011.