Duoday : la journée qui favorise l’insertion des personnes handicapées

Avec un taux de chômage de 19%, l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap reste encore compliquée. 

Employeurs et personnes handicapées forment ce jeudi un duo, à l’occasion de la deuxième édition de Duoday. L’objectif ? Faciliter l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap et permettre aux entreprises de développer une meilleure politique d’accueil vis‐à‐vis d’elles. À l’origine, ce concept a été créé en Irlande en 2008, repris en Belgique en 2010, puis dans toute l’Europe les années suivantes.

C’est Sophie Cluzel, secrétaire d’état chargée des personnes handicapées qui en est à l’initiative en France. L’inscription, tant pour les employeurs qui veulent proposer des offres ou pour les personnes en situation de handicap qui veulent participer à cette journée, se fait sur une plateforme. Une fois les candidatures déposées, une équipe dédiée à cet événement et ses partenaires locaux s’occupent de la procédure administrative, comme l’organisation des duos et les conventions de stage. Le Duoday permet donc aux personnes handicapées de passer une journée en immersion dans un environnement professionnel accompagné de son binôme, à savoir, un potentiel employeur. Le duo se rencontrera, échangera, et travaillera ensemble avec la volonté de casser les stéréotypes sur les personnes handicapées et de favoriser leur insertion professionnelle.

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est conséquent. Il atteint les 19%, soit plus du double que celui du reste de la population (8,8%). Chiffrer précisément le nombre de personnes en situation de handicap en France reste compliqué. Il faut que leur handicap soit reconnu administrativement. En 2015, le ministère du Travail recensait 2,7 millions de personnes de 15 à 64 ans qui disposaient de cette reconnaissance administrative, soit 6,6% de la population. Mais 5,7 millions d’autres qui indiquent souffrir d’une maladie ou d’un problème de santé, n’en bénéficient pas. Elles représentent 15% de la population française.

80 000 duos attendus

Pour renforcer l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap, une loi parue en 2005 impose à tout établissement de plus de 20 salariés d’employer au moins 6% de personnes en situation de handicap. Les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) et le réseau Cap Emploi sont chargées d’accompagner les futurs candidats dans leur recherche d’emploi.

Concernant les résultats d’embauches liés à la première édition du Duoday, Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des Personnes Handicapées, a expliqué ne pas avoir de statistiques, mais des témoignages globalement positifs. Elle promet la mise en place d’une plateforme permettant d’avoir des données précises sur les embauches à l’issue de cette journée.  80 000 duos sont attendus cette année, c’est 76 000 de plus que l’an dernier.

 

Irène Ahmadi