Européennes : Edouard Philippe exclut tout changement de cap en cas de victoire du RN

Le premier ministre, invité de France Info ce jeudi matin, a vanté «la constance et la cohérence» de la politique gouvernementale.

Un virage politique aura‐t‐il lieu au gouvernement en cas de victoire du Rassemblement national lors des élections européennes ? « Je ne crois pas, l’action publique en général exige beaucoup de constance et de cohérence », a répondu Edouard Philippe au micro de France Info.

Edouard Philippe a donc écarté ce jeudi l’hypothèse d’un changement de politique en cas de victoire du Rassemblement National pour le scrutin du 26 mai. « Il y aura des choses qui se poursuivront, qui s’accéléreront et qui doivent être faites pour le bien du pays et parce que nous nous sommes engagés à le faire », a‐t‐il expliqué.

 

RN et LREM, au coude à coude dans les sondages

« C’est par la constance et la cohérence, par la ténacité aussi, qu’on obtient des résultats. C’est très important que l’ensemble des mesures que nous prenons, que nous avons prises, que nous prendrons, s’inscrivent dans cette cohérence », a‐t‐il ajouté avant de conclure : « Le président de la République a indiqué lors de sa conférence de presse quels étaient les engagements qu’il prenait. Tout est dit, moi mon objectif c’est de faire en sorte que ces objectifs soient atteints ».

Selon les derniers sondages, les listes RN et LREM sont au coude à coude dans les intentions de vote, certains donnant le parti présidentiel en tête quand d’autres placent la liste portée par Jordan Bardella à la première position. Alors qu’Emmanuel Macron s’est dit « prêt à tout » pour empêcher le RN d’arriver en tête le 26 mai, Marine Le Pen a appelé à son départ en cas de défaite de la liste de Nathalie Loiseau.