Taxe d’habitation : Edouard Philippe confirme la suppression «pour tous» et «en plusieurs fois»

C'était une promesse du chef de l'Etat, lors de sa campagne.

Tout le monde y aura bien droit. Le Premier ministre Edouard Philippe a confirmé ce jeudi matin sur Franceinfo la suppression de la taxe d’habitation pour tous les Français.

L’exonération a déjà commencé pour 80 % de la population, comme l’avait promis Emmanuel Macron lors de la campagne pour l’élection présidentielle. Les ménages concernés ont vu diminuer leur taxe d’habitation « d’environ un tiers l’année dernière » et la « verront diminuer d’un autre tiers cette année, puis du dernier tiers l’année prochaine, donc ça c’est en route », a rappelé Edouard Philippe.

Le président de la République avait confirmé au mois de janvier dernier que cette suppression concernerait finalement tout le monde. Il avait d’ailleurs précisé que le retrait de la taxe d’habitation se ferait « en trois bout ».

Financer les communes à l’aide de “ressources stables”

Les 20 % restant verront donc disparaître leur taxe d’habitation « en plusieurs fois », a confirmé le Premier ministre. Il indique que le processus prendra « un peu de temps : on a supprimé les 80 % en trois fois, on supprimera les 20 % suivant en plusieurs fois ». Pour Matignon, l’objectif est de permettre aux « classes moyennes, ceux qui travaillent, [de] ressentir plus fortement la baisse de l’impôt sur le revenu » annoncée par Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse en avril.

Pour compenser, Edouard Philippe souhaite que les communes, qui collectent la taxe d’habitation, soient plutôt financées par « des ressources stables ». Le nouveau dispositif de financement doit apparaître dans le projet de loi de finances à la fin de l’année, a‐t‐il ajouté.

Le Premier ministre a dû répondre aux questions concernant la redevance audiovisuelle, qui concerne les ménages éligibles à la taxe d’habitation. Le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a proposé en mars dernier sa suppression. Edouard Philippe a assuré que le retrait de la redevance n’était pour l’instant « pas d’actualité », même s’il concède que le gouvernement va devoir « se [poser] la question du financement de l’audiovisuel et peut‐être de la redevance », une fois que la taxe d’habitation aura disparu.