20 morts dans un attentat à la voiture piégée en Afghanistan

Le bilan est une nouvelle fois dramatique. 20 morts ont été recensés lors d’un attentat à la voiture piégée dans le sud de l’Afghanistan. C’est la quatrième attaque en trois jours, et le troisième revendiqué par les talibans. Le bilan cumulé approche les 70 morts, et une dizaine de blessés. « Ce matin, une voiture piégée a visé le NDS (les services de renseignement afghans). L’hôpital régional qui est situé au même endroit a été détruit », a déclaré à l’AFP le gouverneur de la province de Zaboul, Rahmatullah Yarmal. Mardi, 48 personnes avaient déjà perdu la vie dans deux attentats-suicide, l’un contre un meeting électoral du président Ashraf Ghani en province et l’autre à Kaboul, qui visait un centre de recrutement de l’armée.

Une élection présidentielle contestée par les talibans

Cette série d’attaque sanglantes intervient à moins de dix jours de l’élection présidentielle, prévue le 28 septembre. Un scrutin dont la légitimité est contestée par les talibans, qui dénoncent des « élections fantoches ». L’élection présidentielle afghane a pris une importance nouvelle depuis l’abandon le 7 septembre par Donald Trump des pourparlers avec les talibans sur un retrait des forces américaines. Le gouvernement afghan a été tenu à l’écart de ces négociations et ses responsables voient dans le scrutin du 28 un moyen de revenir dans le jeu. « Toute voie vers la paix » doit passer « par le gouvernement », a affirmé le porte-parole du président, Sediq Sediqqi.