PSG — Real Madrid (3–0) : Idrissa veille sur le milieu

Le Paris Saint-Germain s’est largement imposé contre le Real Madrid (3-0) mercredi pour le premier match de poule de Ligue des champions. Idrissa Gueye, recrue parisienne de cet été, s’est illustré au milieu. 

 

Une masterclass. Les internautes n’avaient pas d’autres mots hier soir pour décrire la performance d’Idrissa Gana Gueye, contre le Real Madrid pour le premier match de la campagne européenne du Paris Saint-Germain (3–0). L’ancien pensionnaire d’Everton a surtout permis à Thomas Tuchel, le tacticien du PSG de s’enlever une épine du pied au milieu.

Les fans parisiens étaient sceptiques au moment du recrutement de l’international sénégalais. Souvent aligné en numéro 8 avec les Toffees, il ne correspondait pas vraiment au profil que cherchait le club, à savoir un numéro 6. Peu importe le chiffre finalement, Gueye peut faire les deux et l’a bien montré hier soir lorsque Marquinhos est sorti (70e). 

Aucun duel de perdu, 90 ballons touchés, six récupérés, et une passe décisive pour Angel Di Maria (33e), Gueye a rentabilisé — en une soirée — ses 32 millions d’euros (hors bonus). La conclusion de Thomas Tuchel après la rencontre est sans appel : “C’est une machine.”

Le club se cherchait un joueur pour tenir ce poste depuis le départ à la retraite de Thiago Motta en mai 2018. Selon le schéma choisi par Tuchel, c’est souvent Marquinhos, défenseur central de formation, qui avait dû prendre ce rôle. Sans faillir à la tâche, mais avec beaucoup moins d’aisance que le Sénégalais.

Du choix, enfin !

Sur les matches où il a été aligné au milieu, en moyenne, Marquinhos a récupéré un peu moins de ballons (82), et a réalisé en trois passes clés en C1 la saison dernière. La réussite de Gueye permet aussi de relativiser l’échec du recrutement de Leandro Paredes (47 millions d’euros !), censé — un temps — tenir le milieu du PSG. 

Ce match marque peut-être la fin du bricolage pour le tacticien du club de la capitale. La décision d’aligner Marquinhos en 6 dès le début du match a été surprenante, mais elle a permis de montrer que le PSG avait (enfin) un réservoir de joueur conséquent dans l’entrejeu. 

Tuchel va avoir le choix et surtout plusieurs options, d’autant plus que Julian Draxler était absent. Lorsque l’international allemand sera de retour, dans un monde idéal, Gueye sera aligné en 6, Marquinhos en défense centrale, et Draxler en 8. 

Gueye est le premier à le dire : “Il ne faut pas trop s’emballer (…), ce n’est que le premier match.” Sa performance contre le Real Madrid de Zinedine Zidane n’est pas à sous-estimer, mais la “Casa Blanca” connaît des difficultés depuis le début de la saison. Le milieu va devoir confirmer, mais Tuchel peut dormir sur ses deux oreilles, Gueye veille.