Trois morts à Oued R’hiou (Algérie), dont deux lors d’affrontements avec les forces de l’ordre

L'incident a eu lieu mercredi soir dans la province de Relizane, à l'est d'Oran. Le décès d'un mineur de 15 ans est à l'origine de l'émeute.

Emeutes meurtrières, ce mercredi soir, près d’Oran. En Algérie, le décès accidentel d’un jeune homme en doux roues a provoqué des affrontements avec la police au cours desquels deux manifestants ont trouvé la mort. Le ministère de l’Intérieur a annoncé avoir mobilisé une commission d’enquête.

Selon de premiers éléments, il est 21h45, mercredi soir, quand une voiture de police d’Oued R’hiou, ville de la province de Relizane, au nord de l’Algérie), percute la motocyclette qu’elle poursuivait. Le conducteur, âgé de 15 ans, meurt sur le coup. Son passager, âgé lui de 24 ans, est grièvement blessé.

Selon le communiqué du procureur de la République, reçu par TSA, l’événement provoque alors des “émeutes et des manifestations”. La rue est notamment bloquée avec des pierres et des pneus.

Le communiqué du procureur de la République de la province de Relizane.

Le procureur évoque  « une tentative de s’introduire dans le siège de la sûreté de daïra pour arrêter le policier à l’origine de l’accident ». Selon le quotidien El Khabar, les manifestants auraient encerclé le commissariat et jeté des pierres sur les forces de l’ordre. Celles‐ci seraient alors intervenues. Des coups de feu auraient été entendus. Avec, pour bilan, le décès des deux victimes.