Chronologie : Hong Kong, six mois de colère

Initialement pacifiques, les manifestations à Hong Kong tendent à dégénérer en violents heurts. Retour sur six mois de contestation.

Depuis six mois, la protestation ne s’essouffle pas à Hong Kong.

Un acte de “terreur politique”. C’est ainsi qu’est décrite l’agression de Jimmy Sham, l’un des leaders du mouvement de contestation à Hong Kong, mercredi. Il a été violemment attaqué à coups de marteau par des inconnus, a annoncé l’organisation qu’il dirigeait, le Front civil des droits de l’homme (FCDH). 

“L’escalade de la terreur politique”

Depuis plusieurs semaines, la violence monte d’un cran et les heurts entre manifestants et forces de l’ordre s’amplifient. “Il est difficile de ne pas lier cet incident à l’escalade de la terreur politique visant à réprimer ceux qui veulent exercer leurs droits naturels et légaux”, a déclaré la FCDH. 

Depuis le 31 mars, Hong Kong est secouée par des manifestations pour des réformes démocratiques dénonçant la mainmise de Pékin sur les affaires du territoire semi‐autonome et un recul des libertés. Retour sur six mois de contestation.

Si le code ci‐dessous ne  fonctionne pas, cliquez ici.

<iframe src=‘https://cdn.knightlab.com/libs/timeline3/latest/embed/index.html?source=1HxCHWC6y77NWa7uh1_h0Uw3yGjEpLKjNWgPNbPK3otM&font=Default&lang=fr&initial_zoom=2&height=650′ width=‘100%’ height=‘650′ webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen frameborder=‘0’></iframe>