Balkany libéré, mais pas délivré

La première demande de mise en liberté de l’ancien maire de Levallois a été acceptée par la cour d’appel de Paris, mais il reste en prison en attendant la décision sur sa seconde condamnation.

Il n’était pas présent à l’audience pour entendre la nouvelle: lundi 28 octobre, les juges de la cour d’appel de Paris ont accepté la première des deux demandes de remise en liberté de Patrick Balkany, celle relative à sa condamnation à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale. L’ancien maire de Levallois, en prison depuis le 13 septembre 2019, reste cependant derrière les barreaux en raison de sa seconde condamnation à cinq ans ferme pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Ses avocats ont déposé une demande de libération pour cette seconde condamnation mais la justice n’a pas encore communiqué de date d’audience. S’il sort de prison, Patrick Balkany devra rester sous contrôle judiciaire et ne pourra notamment pas se rendre en Île-de-France, sauf pour raisons médicales ou pour assurer sa défense.

Emilie Spertino, édité par Thomas Guichard