En 2018, les SDF meurent avant cinquante ans en France

Le collectif Les morts de la rue vient de publier son analyse annuelle des décès de sans-domicile fixe pour 2018.

Cinquante ans : c’est la moyenne d’âge à laquelle sont décédés les sans-abri dont la mort a été recensée et analysée par le collectif Les morts de la rue, en 2018.

612 décès ont ainsi été constatés. C’est 15% de plus que l’année précédente. «Mais on est incapables de savoir si ce recensement est exhaustif», nous a néanmoins précisé Cécile Rocca, coordinatrice du collectif. Elle estime qu’il est probable que les chiffres soient bien plus élevés.

L’âge moyen du décès des SDF est de trente ans inférieur à la moyenne nationale.

Plus de la moitié des «morts de la rue» sont décédés sur la voie publique ou dans un abri de fortune.

Le rapport accorde une place particulière aux décès de femmes SDF, qui, elles, meurent en moyenne quarante ans plus tôt que la moyenne nationale.