L’interview d’Emmanuel Macron à Valeurs actuelles divise

Sur l’immigration et l’islam, Emmanuel Macron choisit Valeurs actuelles pour expliquer ses positions. Le président de la République tente d’imposer un duel La République en Marche! — Rassemblement National, pour les élections présidentielles de 2022. La droite se fait discrète, la gauche s’insurge.

L’Élysée se prépare à la polémique. Mercredi 30 octobre, la majorité LREM reçoit plusieurs éléments de langage pour se défendre de la critique. Valeurs actuelles publie le lendemain une interview d’Emmanuel Macron, sur l’immigration et l’islam. Dans la presse, les figures du parti déroulent: «Emmanuel Macron préfère le dialogue» ; «Sur l’immigration, nous voulions parler à tous les Français». Mais les médias ne sont pas dupes. Pour Le monde, Libération et France Info, le Président cherche à imposer un duel contre Marine le Pen pour les présidentielles.

La droite évite les déclarations. Contacté par notre rédaction, le président du groupe LR à l’Assemblée nationale, Christian Jacob, n’a pas voulu répondre à nos questions. Pour le député LR Julien Aubert : «Emmanuel Macron décide de devenir de droite sur l’immigration. Il essaie d’aider ses troupes». Selon lui, c’est une posture. Emmanuel Macron vise à séduire les électeurs de droite, pour les municipales dans un premier temps: «Au bout de deux ans et demi, il réalise que nous avons raison. Mais je ne crois pas qu’il sera capable d’agir. LREM, c’est la gauche recyclée».

Les gauches s’offusquent. Ian Brossat tweete: «Le choix de ce support, spécialisé dans la haine antimusulmans, qui propage la xénophobie la plus crasse à longueur de colonnes, n’a rien d’anodin». François Hollande est du même avis: «Pour exprimer ces mêmes positions, il aurait pu trouver d’autres organes de presse». L’ancien chef de l’État fait la distinction entre les propos du Président, et le support qu’il utilise pour les diffuser.

Emmanuel Macron s’empare de l’immigration et de l’islam, et parle directement à ses concurrents : l’extrême droite et la droite conservatrice. De quoi mettre hors jeu LR pour les élections présidentielles ? Pour Julien Aubert, la droite est encore dans la course «car la majorité d’Emmanuel Macron est de gauche».