Nadal : l’ogre va bien

Pour son entrée en lice lors du Masters 1000 de Paris mercredi 30 octobre, Rafael Nadal a battu le Français Adrian Mannarino (7–5, 6–4). Blessé à la main gauche en septembre, l’Espagnol a rassuré.

Le roi est là. Et il a faim. Rafael Nadal s’est montré convaincant pour son entrée en lice mercredi 30 octobre, lors du Masters 1000 de Paris. L’Espagnol s’est qualifié pour les 8e de finale face à Adrian Mannarino (7–5, 6–4), qui lui a tenu tête mais a très mal géré ses fins de set. Il a craqué au pire moment, dans la première manche, en étant breaké à 5–6.

Rafael Nadal n’étais plus apparu en compétition depuis son titre à l’US Open début septembre, où il s’était blessé pour la énième fois à la main gauche. «La main gauche va bien», a rassuré Rafael Nadal après la rencontre. Il n’a commis que quatre fautes directes durant la première manche. «J’avais un peu peur par rapport à mon état physique, mais je suis en forme. C’est toujours dangereux de venir à Paris en fin de saison. Jouer ici est toujours spécial pour moi, avec tout ce public qui me soutient. Nous allons maintenant voir si je suis prêt pour un match de très haut niveau.»

De son côté, Adrian Mannarino, a reconnu les qualités de son adversaire: «Il est impressionnant sur les deux premiers coups. Quand il est bien installé, c’est la panique en face. Il faut frapper plus fort. Il doit avoir l’impression de jouer contre des kamikazes à chaque fois, mais c’est de sa faute, il est trop fort !».

Rafael Nadal affrontera Stan Wawrinka en 8e de finale, dans un choc qui révélera le vrai niveau du maître de Roland Garros.