Une cyberattaque d’origine inconnue a visé le parti travailliste britannique

En pleine campagne des élections législatives, le Labour Party a été victime d’une cyberattaque ce mardi 12 novembre.

À un mois des élections législatives anticipées, le parti travailliste britannique a été victime d’une cyberattaque « sophistiquée et de grande ampleur » ce mardi 12 novembre. Le porte‐parole du Labour a affirmé qu’il ne disposait d’aucun élément sur l’origine de l’attaque, assurant toutefois que celle‐ci avait échoué. Seul un ralentissement de « certaines activités électorales » (non‐précisées) ont été observées, mais aucune information n’a été piratée. 

Le parti de Jeremy Corbyn a saisi les autorités pour faire la lumière sur cette attaque informatique, qui intervient dans une période cruciale pour le principal parti d’opposition britannique. Les législatives, convoquées par le Premier ministre Boris Johnson pour sortir le pays de l’impasse du Brexit, se tiendront le 12 décembre prochain.