Pourquoi Occurrence a‐t‐elle décompté seulement 40 500 manifestants à Paris ?

Le cabinet de comptage indépendant Occurrence a dénombré 40 500 manifestants à Paris, durant le mouvement social du jeudi 5 décembre, soit beaucoup moins que les 65 000 annoncés par la préfecture de police. Un chiffre qu'Occurrence a lui-même estimé comme sous-évalué. Explications.

“Combien y avait‐il de manifestants hier à Paris ?” La question est sur toutes les lèvres ce vendredi matin, au lendemain d’un mouvement social de grande ampleur contre la réforme des retraites. Selon la police, il y avait 65 000 personnes dans la rue. La CGT en a elle compté 250 000. Entre ces deux chiffres, le cabinet de comptage indépendant Occurrence fait souvent foi dans les médias. Pourtant, cette fois, Occurrence a dénombré 40 500 manifestants, soit 25 000 de moins que la police.

L’entreprise a détaillé les raisons de cette sous‐évaluation dans un communiqué, expliquant qu’ils avaient compté “tous les manifestants passés sous le 4 boulevard Magenta et seulement ces manifestants”. En effet, la méthodologie du cabinet est de tracer une ligne virtuelle à un point précis et de comptabiliser les personnes qui la traversent grâce à un capteur vidéo.

La carte du cortège prévu du jeudi 5 décembre

Occurrence avait tracé sa ligne au niveau du 4 boulevard Magenta

 

Une dispersion des manifestants

Mais cette adresse est située juste avant la place de la République. Or, des heurts ont éclaté sur la place avant la manifestation. Les syndicats en tête de cortège ont donc décidé de patienter, bloquant le reste de la manifestation et provoquant une dispersion des manifestants. “Le comptage s’est passé normalement, le problème c’est que des personnes sont parties de la manifestation parce qu’elles ont attendu trois heures”, explique Jocelyn Munoz, consultant en communication pour le cabinet Occurrence.

De nombreux manifestants ont contourné ce point et n’ont pas traversé la ligne tracée par Occurrence. Notre journaliste qui a réalisé un photoreportage de la manifestation, Emeline Burckel, explique que de nombreuses personnes sont passées par le quai de Valmy, le long du canal Saint‐Martin, un axe parallèle au boulevard Magenta. “Il y a une vingtaine de rues pour rejoindre le boulevard Voltaire”, décrit Jocelyn Munoz.

Pour Occurrence, il y a donc eu 13 500 personnes qui sont passées devant le 4 boulevard Magenta de 13h42 à 15h18 et 27 000 de 16h19 à 18h07, ce qui donne un total de 40 500 personnes qui sont restées dans le cortège tout au long de la journée. En France, au total et selon la police, plus de 800 000 personnes ont défilé ce 5 décembre à l’appel des syndicats.