Opération Barkhane : un soldat français retrouvé mort, une enquête ouverte

Un soldat français de l'opération Barkhane a été retrouvé mort au Burkina Faso dimanche 16 février dans son campement. Les circonstances de son décès restent inconnues.

L’armée française est en deuil. Le corps d’un soldat français de l’opération Barkhane a été retrouvé au Burkina Faso dimanche 16 février dans sa tente. « Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues », a indiqué le ministère des armées dans un communiqué. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Âgé de 28 ans, le sergent-chef Morgan Henry appartenait au 54ème régiment de transmissions de Haguenau (Alsace) a fait savoir le ministère des Armées lundi 17 février. Le militaire opérait au sein de Barkhane depuis novembre dernier.

Le chef d’Etat major des armées a exprimé sa « profonde tristesse » dans un tweet rendant hommage à un soldat « particulièrement brillant » et d’une « disponibilité sans faille ».

La force Barkhane vient d’annoncer son passage de 4.500 à 5.100 hommes d’ici fin février, concrétisation de la volonté de la France d’inverser le rapport de forces sur le terrain.

Les groupes jihadistes du Sahel multiplient depuis des mois les attaques, entretenant une insécurité chronique pour les civils et infligeant des pertes régulières aux armées locales. En novembre dernier, la France a perdu treize soldats au Mali, dans un accident entre deux hélicoptères au combat.