Après des propos homophobes, le rappeur Koba LaD déprogrammé de festivals

Le chanteur de 19 ans est sous le feu des critiques après le relais d'un message homophobe sur Snapchat.

Les appels au boycott ont été entendus. Le rappeur français Koba LaD ne participera pas au festival dijonnais Vyv, le 13 juin prochain ni au Main Square Festival à Arras en juillet ou à Garorock en juin à Marmande. Cette suite de déprogrammations fait suite à son relais d’un message d’appel à la haine homophobe sur Snapchat.

Celui qui a collaboré avec Niska, Ninho ou encore Gradur avait relayé sur le réseau social le meurtre d’un adolescent américain de 14 ans par son propre père « parce qu’il était gay », assorti de la mention : « bien joué ».

« Maladresse ou conviction, il en va de la responsabilité d’un artiste populaire, quels que soient son âge et ses positions, de ne pas susciter (…) la haine à l’égard de l’autre », dénonce le festival Vyv dans un communiqué publié sur Twitter, qui annule sa participation à l’événement. « Les idées qui ont été véhiculées n’ont pas leur place dans la Citadelle (d’Arras )», expliquent de leur côté les organisateurs du Main square Festival dans un communiqué.

Koba LaD se défend de toute homophobie

De son côté, le chanteur de Train de vie, 62 millions de vues sur YouTube, a tenté de contre-attaquer. « Bon, je vois que ça commence à faire polémique, j’suis pas homophobe, essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. Je cautionne pas le screen qui tourne », a‑t-il écrit sur Snapchat. Koba LaD se défend d’avoir rajouté la mention « bien joué ». « J’ai fait ça en quelques secondes sur mon tel j’ai pas capté le “bien joué” en bas », a complété le jeune homme de 19 ans.

Pas sûr que ces excuses suffisent à calmer la polémique. Le rappeur, qui entame une tournée à travers la France et la Belgique, doit participer à d’autres festivals tels que We Love Green ou encore le Dour Festival. Malgré la polémique, ces derniers n’avaient pas déclaré dans la soirée du 18 février s’ils maintenaient sa participation ou non.