Ligue des Champions : Liverpool battu par l’Atlético Madrid

Le tenant du titre, archi-favori, a été renversé mardi soir à Madrid par l'Atlético en 8e de finale aller de la Ligue des champions (1-0).

Invaincu depuis le début de la saison en Premier League, un championnat qu’ils dominent largement (76 points sur 78 possibles), Liverpool s’est incliné en 8e de finale aller de la Ligue des Champions sur le terrain de l’Atlético Madrid.

Dans ce stade Wanda-Metropolitano où ils avaient remporté la Ligue des Champions le 1er juin dernier contre Tottenham (2–0), les Reds sont restés muets mardi, et ont buté sur l’étanche rideau madrilène après l’ouverture du score rapide et efficace de Saul Niguez (4e min).

Ce n’est pas la première absence des Reds sur la scène européenne cette saison. Ils avaient également chuté en phase de poules à Naples en septembre et encaissé trois buts à domicile face à Salzbourg en octobre, même s’ils avaient gagné (4–3).

Liverpool méconnaissable, l’Atlético fidèle à lui même 

Mais où est passé le jeu de Liverpool ? Malgré son emprise sur le ballon (73 % de possession de balle), Liverpool a semblé manquer d’envie et n’a pas cadré le moindre tir face aux Espagnols. Pour l’ « Atléti », c’est tout le contraire : hargneux et volontaires, motivés par le bruyant accueil de leurs supporters, les Madrilènes se sont montrés ultra-réalistes en attaque.

« Jouer contre l’Atlético est une des choses les plus difficiles de la vie », lançait le technicien allemand du club anglais Jürgen Klopp lundi en conférence de presse, et le match lui a donné raison. Tout au long de la première période, ses joueurs, immobiles, ont multiplié les passes latérales, en essuie-glace, sans parvenir à casser les lignes. Ce qui leur a valu quelques sifflets appuyés du Wanda-Metropolitano.

« Ils sont impressionnants, ils ont mis une pression exceptionnelle. Le niveau de concentration de la défense de l’Atlético a été exceptionnel. Ils ont défendu avec du cœur, mais aussi avec une concentration incroyable », a souligné Klopp après le match.

Le technicien allemand reste toutefois confiant avant le match retour, dans trois semaines : « (Ce) sera très différent. À eux de venir chez nous. Bienvenue à Anfield ! On aura le soutien de nos fans, on répondra présents ». L’esprit du match retour face à Barcelone en demi-finale la saison passée animera sans doute Klopp et ses hommes.