Retraites : la CGT quitte la conférence de financement

Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT chargée des retraites a regretté un « compromis impossible avec l'exécutif ». Le syndicat organise une conférence alternative sur le financement des retraites.

Nouveau rebondissement dans les débats sur la réforme des retraites. La CGT claque la porte de la conférence de financement. Au complet, elle n’aura duré qu’un jour. Au lendemain de l’ouverture des négociations, Catherine Perret, numéro 2 de la CGT en charge du dossier des retraites, a annoncé le départ de son organisation. Invitée mercredi 19 février sur Radio Classique, elle a fustigé un « compromis impossible » avec l’exécutif. « À partir du moment ou le premier ministre avait fixé comme objectif de ne pas augmenter les cotisations sociales, évidemment il ne restait qu’un paramètre, c’est l’âge pivot ».

Elle s’est inquiété du comportement du Medef. «Geoffroy Roux de Bézieux (le patron du Medef, NDLR) n’a pas cessé de dire qu’il voulait reculer l’âge de légal de la retraite à 65 ans et surtout économiser sur les prestations retraites. Ce qui m’alerte, c’est que le Medef et le gouvernement, c’est le même combat», a t‑elle poursuivi. En référence aux 12 milliards d’euros nécessaires pour assurer l’équilibre financier de la réforme des retraites: «Il n’y a pas de déficit des retraites, il y a une absence de financement». Enfin, elle a indiqué plaider pour «obtenir l’égalité salariale entre les hommes et les femmes», qui se chiffre à «6,5 milliards d’euros par an pour les retraites». Le syndicat a d’ailleurs indiqué organiser une conférence alternative sur le financement des retraites.

Le gouvernement a indiqué pour sa part que la conférence de financement se poursuivrait sans la CGT. Au micro de BFMTV ce mercredi matin, le secrétaire d’État chargé des retraites Laurent Pietraszewski a précisé qu’il « n’y a pas que la CGT dans le paysage ».

https://twitter.com/BFMTV/status/1230036808710397956

Onzième journée de mobilisation jeudi

La conférence de financement a pour but de ramener à l’équilibre le système de retraites avant 2027. Les partenaires sociaux doivent se réunir six fois d’ici à avril. Après son lancement mardi 18 février, le second groupe de travail auquel sont conviées les organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFDT, Unsa) et patronales (Medef, CPME, U2P, FNSEA) doit se tenir jeudi 20 février à 9h30 au ministère des Solidarités et de la Santé à Paris.

La onzième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites doit ce tenir le même jour. À ce sujet, Catherine Perret a appelé les salariés à se « mobiliser encore plus fort ».