#JeSuisAgnes : condamnée pour homophobie, une élue crée son propre hashtag

Mercredi 20 février, le hashtag #JeSuisAgnes, lancée par la conseillère municipale Agnès Cerighelli, condamnée pour des tweets homophobes, a envahi Twitter. Les internautes ont réagi... Mais pas de la façon dont elle s'attendait.

Agnès Cerighelli, exclue de La République En Marche en septembre 2018 et candidate à la mairie de Saint-Germain-en-Lay, a été jugée lundi 17 février pour des injures homophobes. Elle a été condamnée à 4000 euros d’amende ainsi qu’a verser 1000 euros à chacune des cinq associations de lutte contre l’homophobie. 

Cette condamnation est une injustice pour la conseillère municipale, qui a réagi sur son compte Twitter. Elle a décidé de lancer le hashtag #JeSuisAgnes pour protester contre ce qu’elle considère comme une injustice. Si le hashtag a décollé sur le réseau social, les réactions n’étaient pas celles attendus par Agnès Cerighelli, comme le montre notre vidéo ci-dessous :