Coronavirus : la Chine pourrait lancer les tests de vaccins en avril

Alors que la propagation du virus ralentit, la Chine a annoncé que les premiers vaccins contre le Covid-19 étaient en route. Mais ils ne seront pas opérationnels à grande échelle avant au moins un an.

(Avec AFP)

Les premiers essais sur l’homme de vaccins contre le nouveau coronavirus Covid-19 pourraient être lancés fin avril en Chine, ont annoncé vendredi les autorités. Le virus a fait son apparition dans le pays en décembre 2019.

« Plusieurs équipes de recherche font appel à différentes techniques afin de concevoir un potentiel vaccin », a indiqué Xu Nanping, le vice-ministre des Sciences et Technologies. Parmi ces méthodes, l’utilisation d’un coronavirus inactivé, l’utilisation du génie génétique afin de produire des protéines faisant office d’antigènes, ou la modification de vaccins antigrippaux. « Le premier vaccin devrait faire l’objet d’essais cliniques vers la fin avril », a souligné Xu Nanping lors d’une conférence de presse à Pékin.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi 18 février qu’il faudrait au moins un an avant d’obtenir un produit utilisable à grande échelle. « Le vaccin est quelque chose sur le long terme, car cela pourrait prendre jusqu’à 12 ou 18 mois. C’est se préparer à la pire des situations », a déclaré son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Quelque 75 000 personnes ont été contaminées en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), dont plus de 2 200 mortellement. Ailleurs dans le monde, 11 décès et 1 100 contaminations sont à déplorer dans environ 25 pays.