Confinement : l’industrie des jeux vidéos en plein boom 

Si Netflix et Amazon sont déjà annoncés comme les grands gagnants de la pandémie de Covid-19, les entreprises de jeu vidéo profitent du confinement de plus 3 milliards de personnes pour faire le plein de joueurs. 

Deux géants du secteur ont annoncé, mardi, des résultats exceptionnels pour le premier trimestre 2020. Les revenus net d’Activision Blizzard, derrière la franchise Call of duty, ont bondi à 1,5 milliards de dollars depuis janvier. Des résultats nettement supérieurs aux prédictions des économistes spécialisés. Electronic Arts, un autre colosse du secteur, a doublé ses revenus nets entre janvier et mars, poussés par l’augmentation des ventes des jeux Fifa et Les Sims 4.

Le directeur exécutif d’Activision Blizzard, Bobby Kotick, annonçait pour l’occasion que l’entreprise se tournerait un peu plus sur les jeux gratuits pour téléphone en 2020 : «Face aux nombreuses difficultés, nos employés ont apporté un peu de joie. Le jeu vidéo reste un moyen efficace de garder nos 400 millions de jours partout dans le monde connectés et en sécurité», a‑t-il déclaré au moment de la publication des résultats. 

Aux Etats-Unis, les ventes sont à un niveau jamais atteint depuis plus d’une décennies, les jeux étant en tête des téléchargements d’applications sur mobile. En France, «le contexte du confinement a occasionné une augmentation globale des ventes de jeux vidéo qui peut aller de +40% à +70%», analysait Nicolas Parpex, responsable du Pôle Industries Créatives de Bpifrance, dans une interview à Usbek et Rica.