Pro-chloroquine et anti-déconfinement, la députée Martine Wonner exclue de LREM

Martine Wonner, députée LREM du Bas-Rhin, a été exclue du parti présidentiel mercredi 6 mai après avoir été entendue par le bureau du groupe. La majorité lui reprochait son vote contre le plan de déconfinement du gouvernement. 

«Martine Wonner a décidé s’affranchir du principe de solidarité avec le gouvernement, dans un moment crucial pour notre pays», estime-t-il. Elle était la seule membre du parti à s’y être opposée le 28 avril dernier à l’Assemblée nationale (6 élus LREM s’étaient abstenus).

Anti-déconfinement et pro-chloroquine

Ce pas de côté de la députée s’ajoute à de nombreuses divergences avec sa majorité, ces dernières semaines. Médecin de profession, elle s’était prononcée en faveur du recours à la chloroquine dans le traitement contre le Covid-19, avec son collectif Laissons les médecins prescrire. La membre de l’aile gauche de la majorité avait dénoncé «l’absence d’une quelconque stratégie thérapeutique».

Avec Martine Wonner, quatre députés ont désormais été expulsés du groupe depuis le début de la législature. Elle rejoint Sébastien Nadot (qui avait voté contre le budget), Agnès Thill (hostile à la PMA pour toutes et des propos jugés «pernicieux») et Sabine Thillaye (pour son refus de céder son poste à la tête de la commission des Affaires européennes). Une quinzaine députés se sont, eux, retirés volontairement de la majorité depuis 2017 en raison de désaccords politiques, bien que certains restent apparentés au mouvement.