Russie : alors que la pandémie continue de progresser, un nouveau membre du gouvernement infecté

Après le Premier ministre et celui de l’Industrie, elle est le troisième membre du gouvernement à contracter la maladie. La ministre de la Culture russe Olga Lioubimova a indiqué mercredi avoir été testée positive au coronavirus. «Olga Lioubimova travaille à distance. (…). Elle souffre d’une légère forme de la maladie, il n’est pas question d’hospitalisation», rapporte son attachée de presse au média russe RBC News.

L’augmentation du nombre de cas détectés s’accélère dans le pays. Depuis le dimanche 3 mai, plus de 10 000 nouveaux cas ont été enregistrés chaque jour, portant le décompte à 165 929 patients contaminés d’après les chiffres officiels.

Cette augmentation intervient dans un contexte tendu : ces derniers jours, trois médecins russes ont été défenestrés, soulevant de nombreuses questions dans la presse locale et internationale. Certains estiment qu’il pourrait s’agir de suicides, dus au stress intense auxquels les médecins sont soumis. D’autres ont noté que les trois soignants avaient pour point commun d’avoir critiqué la pénurie d’équipement de protection dans leur hôpital. Des enquêtes de police ont été ouvertes.

Vie politique bousculée

En Russie, les mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 ont été prises relativement tardivement par rapport au reste de l’Europe. Le 25 mars, Vladimir Poutine avait d’abord annoncé une période de «non-travail payée» avant de se résoudre quelques jours plus tard à fermer les cafés, les restaurants et les commerces «non-essentiels». Parfois critiqué pour le manque de matériel de protection à disposition des soignants, le président russe a reconnu fin avril des «pénuries».

Comme dans de nombreux pays, l’agenda politique russe a été bousculé. Le référendum qui aurait dû permettre à Poutine de rester au pouvoir jusqu’en 2036 a été reporté, le défilé du 9 mai pour les 75 ans de la victoire contre l’Allemagne nazie annulé. Et le Premier ministre Mikhaïl Michoustine, atteint du coronavirus, a été remplacé par décret par son vice-premier ministre Andrei Bolousov.