Déconfinement : ce qui est autorisé (ou pas) à partir du 11 mai

Ce lundi 11 mai, les Français retrouvent progressivement un peu de liberté. Décryptage de ce qui est, ou non, autorisé.

Non, tout n’est pas encore permis ! Après deux mois de confinement, de nombreuses activités restent encadrées et autorisées sous certaines conditions, ce lundi, au premier jour des levées des interdictions liées à la crise du Covid-19. Ces précautions prises par le gouvernement, en accord avec les élus locaux, visent à minimiser le risque d’une deuxième vague de malades atteints du coronavirus.

La France est coupée en deux, selon trois indicateurs sanitaires : circulation du virus, occupation des services de réanimation et capacité en matière de tests. En fonction de la couleur de son département, vert ou rouge, les libertés ne sont pas les mêmes. Pour vous aider à y voir plus clair, les Ateliers du CFJ vous proposent ce mode d’emploi.

Ce qu’on peut faire

  • Se déplacer sans attestation. Sortir sans ce papier est désormais possible, mais uniquement jusqu’à 100 kilomètres de son domicile, sauf motif impérieux, familial ou professionnel. Les déplacements d’un département vert à un département rouge — et inversement — sont possibles. 
  • Prendre les transports en commun. Le port du masque est obligatoire pour tous les passagers, sous peine de risquer une amende de 135 euros. 75 % du réseau RATP est assuré, mais n’accueillera que 15 % des usagers habituels. Une attestation est nécessaire pour prendre les transports en Ile-de-France aux heures de pointe (6h30 — 9h30 puis 16h — 19h). 
  • Inviter des gens chez soi. Les rassemblements sur la voie publique ou dans les lieux privés sont limités à 10 personnes.
  • Aller dans une bibliothèque, une médiathèque ou un petit musée. Le port du masque n’ y est pas obligatoire. 
  • Aller dans des magasins. Tous les magasins en mesure de faire respecter les mesures de protection sanitaire rouvrent. Il est donc désormais possible d’aller chez le coiffeur ou de faire du shopping. Le commerçant peut vous obliger à porter un masque. 
  • Mettre ses enfants à la crèche, à la maternelle ou en primaire. A partir du milieu de semaine, ces établissements rouvriront progressivement et avec des effectifs d’élèves moindres. 
  • Honorer la mémoire d’un défunt. Il est possible de se recueillir sur une sépulture. Cependant, les cérémonies funéraires restent limitées à 20 personnes.
  • Se promener en forêt. Les promenades y sont autorisés, à condition de respecter les règles de distanciation sociale. Les bois de Boulogne et Vincennes sont également accessibles.
  • Aller au marché. Sauf contre-indication des maires ou des préfets, les marchés sont de nouveau ouverts. 
  • Faire du sport. Il est possible de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air, à condition de respecter les règles de distanciation physique. Le tennis est également autorisé. En revanche, la pratique du sport dans des lieux couverts est impossible, tout comme les sports collectifs et de contact. Les centres nautiques peuvent ouvrir sur demande des maires auprès des préfets. 

Ce qu’on ne peut pas faire

  • Se déplacer à plus de 100 kilomètres de son domicile. Les grands déplacements — sauf motif impérieux, familial ou professionnel — restent interdits. 
  • Aller au cinéma, au théâtre, à un concert ou dans un grand musée. Ces établissements restent fermés au moins jusqu’au 1er juin. Même règle pour les salles des fêtes et les salles polyvalentes. Assister à un festival, un concert ou encore un spectacle est donc impossible. Les grandes manifestations sportives et culturelles, tout comme les grands salons professionnels, ne pourront pas se tenir avant le mois de septembre, car ils regroupent plus de 5 000 participants. 
  • Aller dans un bar, un café ou un restaurant. Ce sont les seuls commerces qui restent fermés après le 11 mai. Une réouverture éventuelle le 2 juin sera discuté fin mai. 
  • Participer à une cérémonie. Les lieux de culte restent ouverts, mais les cérémonies religieuses ne reprendront pas avant la fin du mois. Sauf urgence, tous les mariages sont reportés.

Ce qu’on peut faire (ou pas) en fonction de son département

  • Se promener dans un parc ou un jardin. Si vous êtes dans un département vert ces espaces sont ouverts. Pour les autres régions, les maires doivent demander aux préfets une autorisation. 
  • Aller au collège. Les collégiens retrouveront les bancs de l’école à partir du 18 mai, s’ils habitent dans un département vert. Les classes de 6e et de 5e seront les premières. 
  • Aller à la plage ou au lac. A la suite de nombreuses demandes d’élus locaux, le gouvernement autorise les préfets à rouvrir l’accès aux plages si le maire de la commune en fait la demande.
Publié dans Non classéTagged