Déconfinement : Un fichier pour suivre le coronavirus à la trace

Pour contenir la propagation du virus, les patients atteints du Covid-19 peuvent dès ce lundi partager auprès de leur médecin le nom des personnes qu'ils ont côtoyées lors des deux jours précédant leurs symptômes.

Suivre de près les personnes potentiellement contaminées. Depuis lundi, les patients testés positifs au Covid-19 en France peuvent être répertoriés dans un fichier et préciser les personnes qu’elles ont croisées lors des 48 heures précédant leurs premiers symptômes. L’objectif pour le secteur de la santé est double : remonter la chaîne de contamination et tenter de limiter la propagation du virus. 

Les personnes inscrites au fichier pourront être contactées par l’Assurance maladie et se voir “ proposer un test et des masques”. La Caisse pourra également “leur demander, s’ils le souhaitent, d’observer une période d’isolement” avec arrêt de travail de quelques jours, comme l’a exposé le directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance maladie Nicolas Revel à Franceinfo. Selon lui, ce document “n’est pas là pour ficher les malades”. Seuls les malades qui acceptent d’être centralisés apparaîtront dans le fichier.

Quelque 6.500 personnes, des professionnels de la santé, “choisis avec une déontologie très stricte auront accès à cette information”, a‑t-il encore précisé, avant de rappeler la fiabilité de l’organisme public : “Depuis 75 ans, l’assurance maladie est la gardienne des données de santé des Français.

Certains membres de l’opposition, comme Valérie Rabault (PS) ou le républicain Philippe Gosselin, ont dénoncé l’existence d’une “brèche dans le secret médical”.