Mayotte, exception du déconfinement

Alors que la France reprend progressivement vie ce lundi 11 mai, le département ultramarin de Mayotte restera confiné.

Le déconfinement commence ce lundi 11 mai 2020 pour l’ensemble des départements français, à l’exception de celui de Mayotte, qui restera confiné pour une durée indéterminée.

Les chiffres n’y sont pourtant pas moins encourageants qu’ailleurs. L’Agence Régionale de Santé (ARS) a enregistré une nette augmentation des cas de COVID-19 — 1.023 cas recensés ce dimanche contre 650 le dimanche précédent — mais avec seulement neuf personnes en réanimation et onze décès à déplorer, l’île semble à première vue assez épargnée. Un « nombre de cas faible », mais « en augmentation », déclarait le Premier Ministre dans son allocution du 7 mai 2020.

Le virus « circule activement »

Le gouvernement a ainsi annoncé vendredi dernier l’envoi d’un hôpital de campagne, de matériel et de personnel médical dans le département ultramarin où le virus circule « activement ». Si le nombre de personnes infectées paraît faible, il représente 242 000 personnes rapporté à la population française. 

Le COVID-19 touche le département dans un contexte de tension. À l’épidémie de coronavirus s’ajoute une épidémie de dengue, une maladie infectieuse transmise par le moustique, responsable de 3.600 cas et 16 décès sur l’île.

Le confinement reste compliqué à respecter pour beaucoup. À Mayotte, 84 % de la population vit sous le seuil de pauvreté, notamment dans des bidonvilles, souvent dans la promiscuité. Selon la directrice de l’ARS de l’île, Dominique Voynet, Mayotte est « le département français qui a le plus de chances d’être confronté à un embrasement épidémique. »

Le Premier ministre doit faire un point jeudi prochain pour envisager un assouplissement du confinement. Il ne sera possible que si le virus diminue sa progression. Le pic épidémique devrait seulement être atteint autour du 20 mai 2020.