Municipales : les équipes élues au 1er tour installées avant le 28 mai

L'horizon s'éclaircit pour les élus municipaux. Le gouvernement donne son feu vert pour l'installation des conseils nouvellement élus.

Conformément à l’avis du conseil scientifique rendu quelques jours plus tôt, le gouvernement a annoncé mardi qu’il allait permettre la tenue des conseils municipaux nouvellement élus. Ils se tiendront « au plus tard le jeudi 28 mai », a indiqué Édouard Philippe devant l’Assemblée nationale. Après publication du décret ce vendredi, les élus entreront en fonction le lundi 18 mai. Ils auront du 23 au 28 mai pour élire le maire et ses adjoints.

La vie politique locale va pouvoir reprendre son cours, presque deux mois après le premier tour des élections municipales. La mise en place des conseils municipaux élus dès le 15 mars avaient été reportés en raison de l’épidémie de covid-19. Son installation était attendue pour élire le maire et ses adjoints.

Les dispositions préconisées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire « permettront la mise en œuvre des préconisations du comité des scientifiques », estime le gouvernement dans son rapport. Edouard Philippe avait saisi le comité des sages dès le 4 mai pour statuer sur l’installation des conseils municipaux. Dans un avis du 8 mai, le conseil avait rendu un avis favorable à condition de respecter certaines mesures sanitaires.

Salles des fêtes ou gymnases ?

«Cette première réunion pourrait être organisée dans un autre lieu que la salle dédiée de la mairie si celle-ci est trop petite, indique le conseil scientifique dans un avis du 8 mai. Les salles des fêtes ou encore les gymnases municipaux pourraient être des lieux d’accueil (…) afin de respecter la règle des 4 m² par personne». 

Les experts scientifiques recommandent également le respect de plusieurs règles de base : «distances minimales», «port du masque individuel» pour les conseilleurs ou encore «l’utilisation d’un stylo personnel». Par ailleurs, une seule personne doit être «en charge de la manipulation des bulletins» lors du vote et du dépouillement.

Plus de 30 000 communes dans lesquelles le conseil municipal a été élu au complet au premier tour. Un second tour devra en revanche se tenir pour les 5000 communes où le conseil n’a pas été élu au complet.

Cette décision marque une première étape vers une éventuelle tenue du second tour des élections municipales, ardent souhait du président des Républicains Christian Jacob. L’exécutif s’exprimera à ce sujet avant la fin du mois pour statuer sur son organisation en juin ou à l’automne.