Football : l’entraîneur des Verts se prononce contre une Ligue 1 à 22 équipes

Claude Puel déclare notamment son désaccord avec l'entraîneur toulousain Antoine Kombouaré. La question agite le football français depuis la suspension du championnat.

Sa prise de position ne plaire guère à Amiens ou Toulouse. Claude Puel, l’entraîneur et manager général de l’AS Saint-Etienne, se prononce contre une Ligue 1 à 22 clubs la saison prochaines, à la suite de l’arrêt prématuré du championnat. “J’aime beaucoup Antoine (Kombouaré, pour une Ligue à 22, ndlr). Quand il sent une injustice, il va à fond. Mais où mettons-nous le curseur ? Il ne peut y avoir de satisfecit. Ce n’est pas un manque de solidarité”, estime-t-il dans une interview de L’Equipe publiée mercredi.

La question d’équité est au cœur des débats. Antoine Kombouaré, ex-entraîneur du Toulouse FC, s’est prononcé en faveur d’un passage à 22 équipes. Cette nouvelle jauge permettrait aux équipes du Toulouse FC et d’Amiens SC d’éviter une descente en Ligue 2. Il a également appelé les joueurs et entraîneurs à se mettre en grève pour faire pression.

Antoine Kombouaré n’est pas seul à avoir signé la pétition initiée par l’Amiens SC : l’ex-footballeur Alain Roche et Laurent Blanc comptent également parmi les soutiens.

Une décision entre les mains de la justice

Le club d’Amiens était classé 19ème en Ligne 1 au moment de l’arrêt du championnat de France, sur décision de la Ligue de football professionnel. Une interruption subite provoquée par la pandémie du coronavirus le 8 mars, à 10 jours de la fin de la saison 2019 — 2020. Soit 30 points potentiels supprimés, quand Amiens était à 4 unités de Nîmes, premier non-relégable.

L’enjeu économique est de taille, puisque cette relégation devrait porter un préjudice “entre 40 et 50 millions d’euros” au club. Les Verts se sont donc tournés vers le tribunal administratif de Paris, en déposant une procédure en référé suspension pour trancher la question.