Lourdes va de nouveau pouvoir accueillir les pèlerins locaux

Si les fidèles chrétiens qui habitent à proximité se réjouissent de la réouverture du Sanctuaire, les acteurs économiques, eux, restent préoccupés.

Bonne nouvelle pour les pèlerins chrétiens ! Le Sanctuaire de Lourdes (Hautes-Pyrénées), fréquenté chaque année par des millions de fidèles, rouvrira partiellement ses portes samedi 16 mai, pour ceux qui habitent à moins de 100 kilomètres.

La fermeture la plus longue de son histoire

Après deux mois de fermeture, la période la plus longue de son histoire, le Sanctuaire sera de nouveau accessible l’après-midi de 14h00 à 18h00 par groupes de dix. Les pèlerins devront porter des masques et ne pourront rester que trente minutes à l’intérieur, accompagnés par des membres des communautés religieuses. Des marquages au sol ont été réalisés et un comptage est prévu à l’entrée du lieu de culte.

L’accès à la grotte reste interdit

L’accès direct à la Grotte de Massabielle où, selon la religion catholique, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous en 1858, ne sera toutefois pas autorisé. De même, il n’y aura pas de participation à la messe . Par contre les visiteurs pourront déposer des cierge à la chapelle des lumières, et prendre de l’eau aux fontaines.

Si la nouvelle devrait ravir les pèlerins locaux, les acteurs économiques, eux, sont encore loin de voir la lumière au bout du tunnel. Lourdes est la deuxième ville hôtelière de France en nombres de chambres disponibles. Son économie repose à 80% sur la vie du Sanctuaire, selon des chiffres de l’Union des Métiers des Industries de l’Hôtellerie (UMIH 65). Près de 4.000 emplois directs ou indirects dépendent du tourisme cultuel. Autant de personnes suspendus aux décisions des autorités concernant la suite du déconfinement.