Vers un possible report des soldes à la mi-juillet

Le ministère de l’Économie envisage de repousser les soldes d’un mois en raison de la pandémie de coronavirus. Des discussions avec les acteurs du secteur sont en cours.

 

Les soldes auront peut-être du retard cette année. Prévues du 24 juin au 21 juillet, le gouvernement envisage de repousser leur date, dans le contexte sanitaire actuel.

Interrogée par Cnews, mercredi matin, la secrétaire d’Etat à l’économie, Agnès Pannier-Runacher, s’est dit favorable à un report d’un mois. “Je suis personnellement d’accord pour le report des soldes à la mi-juillet. Nous y travaillons avec les fédérations”, a‑t-elle déclaré. La décision sera “tranchée dans les prochains jours”, selon la ministre.

Début avril, certaines fédérations de commerçants demandaient déjà un report des soldes. Les fermetures des magasins, imposées pendant le confinement, ont fortement fragilisé le secteur. Le report permettrait aux enseignes de laisser en vente leurs collections plus longtemps, et donc d’écouler plus facilement leurs stocks, particulièrement importants cette année.