Violences conjugales : explosion des signalements pendant le confinement

Une étude du secrétariat d'État chargé de l'Egalité entre les femmes et les hommes montre une nette hausse des appels à l'aide reçus sur les plateformes de signalement.

Une hausse de 36% d’interventions des forces de l’ordre. “Tous les indicateurs” d’une étude mandatée par Marlène Schiappa “révèlent une hausse des violences conjugales”, révèle ce jeudi matin la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes chez RTL.

 

Innover dans la lutte contre les violences conjugales et familiales

Le confinement a forcé le gouvernement à innover dans la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales. “Nous avons créé arretonslesviolences.gouv.fr, mais nous avons aussi créé des antennes de signalement dans les pharmacies et dans les centres commerciaux », souligne Marlène Schiappa. Quatre-vingt dix permanences d’associations ont vu le jour dans des centres commerciaux afin de prendre en charge les victimes discrètement lorsqu’elles font leurs courses.

Sur la période du confinement, la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr a enregistré cinq fois plus de signalements de violences conjugales. Disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le site vise à lutter contre les violences sexistes et sexuelles. Il est animé par des policiers et gendarmes formés à ces problématiques. “Depuis le confinement, on observe une nette augmentation des tchats reçus, notamment de ceux qui concernent les violences conjugales et intrafamiliales”, constate l’enquête. Ces derniers ont bondi de 157 % entre la première et la quatrième semaine du confinement.

Les appels vers le 3919, une ligne d’écoute pour les femmes victimes de violences, sont quant à eux “en progression constante” d’après l’étude. La ligne, rendue disponible 7 jours sur 7 depuis mi-mars, a reçu autant d’appels en une semaine qu’en un seul mois l’année dernière.

Hommes et personnes handicapées

Des outils de prévention ont également été mis en place pour les hommes qui  ont du mal à gérer leurs colères”. Le 08 019 019 11 leur propose notamment un logement gratuit pour qu’ils évitent de passer à l’acte. Plus de 200 appels ont été pris en charge sur ce numéro depuis le début du confinement.

L’enquête du secrétariat d’État montre enfin une hausse sensible des signalements auprès du 114, le numéro d’urgence par SMS pour les personnes sourdes et malentendantes. Depuis le 1er avril, ce dernier est accessible aux victimes de violences conjugales.

La France n’est pas le seul pays à faire face à une augmentation des violences conjugales dans cette période. “Les signalements sont en hausse dans presque tous les pays”, selon une experte de l’OMS, Isabel Yordi. Dans toute l’Europe, les services d’urgence ont recensé jusqu’à 60% d’appels en plus de femmes victimes de violences conjugales pendant le confinement.