Don de congés aux soignants : une proposition de loi examinée le 3 juin à l’Assemblée

Cette proposition de loi de LREM vise à permettre le «don de congés payés sous forme de chèques-vacances» aux soignants. Le texte est soutenu par le gouvernement.

Sous l’égide du député Christophe Blanchet, une centaine de députés LREM avaient avancé il y a quelques jours l’idée «que l’on puisse permettre aux salariés qui le désirent et qui le peuvent, dans le public comme dans le privé, de faire don d’une partie de leurs congés payés» au bénéfice «de ceux qui luttent directement contre le coronavirus».

«Notre proposition de loi ne saurait se soustraire ou suppléer aux attentes de tous les personnels soignants vis-à-vis de leurs conditions de travail, de la revalorisation du point, du solde de leurs RTT ou des recrutements attendus», précise l’exposé du texte qui sera examiné le 3 juin à l’Assemblée nationale. La ministre du Travail Muriel Pénicaud a jugé cette proposition «très intéressante», et lui a assuré son soutien.

Des propositions similaires dans l’opposition

L’élu LR Maxime Minot avait dénoncé la semaine dernière «un plagiat inacceptable» des députés LREM, soulignant avoir déposé le 22 mars une proposition de loi en ce sens. Les députés de la majorité «ont refusé de cosigner» sa proposition, avance-t-il. Elle porte sur l’instauration d’un «don de jours de repos pour les personnels soignants».

Mi-avril, une proposition de loi afin d’instituer un dispositif exceptionnel de chèques vacances «pour les personnels ayant assuré la continuité des services vitaux de la Nation» avait aussi été déposée par les députés socialistes.