La République en Marche en passe de perdre la majorité absolue à l’Assemblée

Avec la création du groupe « Écologie Démocratie Solidarité » par des députés macronistes, LREM perd la majorité absolue au Palais Bourbon. 

C’est officiel. Mardi 19 mai, un groupe politique composé de 17 députés issus de la majorité va siéger à l’Assemblée. Le groupe se dit « indépendant », « ni dans la majorité, ni dans l’opposition ». Il compte dans ses rangs des figures dissidentes de la majorité.

Figurent notamment Mathieu Orphelin, co-président avec Paula Forteza. Il déplorait, en février 2019, les « petits pas » du gouvernement. Également Aurélien Tache, qui s’est fortement opposé à Jean Michel Blanquer en Octobre 2019 au sujet du port du voile. Ou encore Cédric Villani, candidat aux élections municipales à Paris face à Benjamin Griveaux puis Agnès Buzyn, refusant de revenir sur sa volonté de devenir Maire.

Le groupe veut « répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales sociales et territoriales », ils estiment que « rien ne doit être comme avant » la crise du coronavirus.

Selon un document consulté par nos confrères de l’AFP, « Écologie Démocratie Solidarité »  ont dégagés 15 priorités, allant d’un plan de réindustrialisation économique à un renfort de la transparence de la vie publique. Ou encore une transformation de la fiscalité du capital et du patrimoine.

Pour faire face à ce coup dur, le MODEM devrait devenir le nouvel allié de poids de LREM. Le groupe, qui compte 46 députés, pourrait venir renforcer celui du parti présidentiel tombé à 285 membres. Quatre de moins que la majorité absolue, à 289.