Test au coronavirus : 2% des personnes testées sont positives

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a affirmé que 98% des tests virologiques effectués sont négatifs au Covid-19. Malgré ces résultats encourageants, le gouvernement table sur l'extension de sa campagne de dépistage.

 

 

Seulement 2% des personnes testées sont positives au Covid-19 a fait savoir Le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors des questions au gouvernement, mardi 19 mai. À titre de de comparaison, 20% des tests étaient positifs il y a encore quelques semaines, quand le pays était en phase épidémique.

Fin avril, le gouvernement s’était fixé l’objectif de réaliser 700.000 tests virologiques, dits PCR, par semaine à partir du 11 mai. Une semaine après le déconfinement le ministre de la Santé avait annoncé, dans les colonnes du Journal du dimanche, que 50 000 d’entre eux étaient réalisés chaque jour. L’objectif hebdomadaire initial n’était atteint que de moitié.

Olivier Véran a réaffirmé mardi devant les députés l’augmentation significative des “capacités de tests” du pays. Il notamment annoncé s’être entretenu ” avec les représentants des laboratoires pour leur proposer d’augmenter les dépistages systématiques dans des milieux particuliers, tels que des milieux confinés, des hébergements collectifs…”. Le ministre a également évoqué la possibilité “d’installer des drives là où c’est nécessaire et y compris sans prescription.”

Tous les soignants seront testés

Le ministre de la Santé a annoncé avoir reçu une recommandation de la Haute autorité de santé lui permettant à partir du début de semaine prochaine de proposer des tests sérologiques, par prélèvement sanguins, à l’ensemble des personnels soignants. Ils seront ainsi en mesure de savoir s’ils ont contracté ou non le Covid-19.

A l’heure actuelle, il existe près de 3000 centres de dépistages sur l’ensemble du territoire, tous recensés en temps réel sur le site santé.fr. Les test PCR, sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie. Ils se font par prélèvement nasopharyngés et sur prescription médicale. Tous les citoyens ne peuvent pas se faire dépister. Les tests virologiques qui se font par prélèvement nasopahryngés sont réservés aux : personnes présentant des symptômes du Covid-19, personnes ayant été en contact avec des cas confirmés, personnes dites à risque et aux personnels soignants.

Cette première semaine de déconfinement a permis au gouvernement déployer son plan de dépistage massif notamment autour des 25 nouveaux clusters identifiés. Si les résultats sont plutôt encourageants, certains laboratoires de biologie ont des doutes concernant les stocks de certains réactifs, des écouvillons, des surblouses de protection, mais aussi sur la disponibilité de personnel qualifié pour réaliser ces prélèvements.