Loiret : l’abattoir Tradival, foyer du Covid-19, va rouvrir « dimanche ou lundi »

Didier Guillaume a par ailleurs apporté des éléments d’explication sur la naissance de ce cluster, évoquant notamment une activité continue durant le confinement. 

Fermé dimanche à la suite de la découverte de dizaines de cas de coronavirus, l’abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais (Loiret) va rouvrir « dimanche ou lundi », selon Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, interrogé ce mercredi 20 mai sur Franceinfo.

Didier Guillaume a apporté des éléments d’explication sur la naissance de ce cluster. « Ces entreprises ont travaillé pendant toute la durée du confinement, donc les employés sont plus enclin à avoir attrapé le virus », a‑t-il mis en avant. Autre facteur de contagion, il est difficile dans un abattoir de respecter les règles barrières lorsqu’il faut effectuer des taches à deux. 

Dépistage massif

Un autre abattoir, situé dans les Cotes d’Armor, a vu 69 de ses employés être contrôlés positifs au Covid-19. Le ministre ne rejoint cependant pas le point de vue de la Confédération paysanne, qui estime que les abattoirs industriels ne pourraient pas respecter les normes sanitaires. Et constitueraient donc des vecteurs de propagation du virus. 

Didier Guillaume a aussi abordé la question du dépistage massif des employés des abattoirs. Il a assuré en discuter avec le ministre de la Santé dans les prochains jours. « Ces dépistages massifs peuvent être une possibilité, a‑t-il éludé. On n’exclut rien quand il s’agit de la santé des Françaises et Français. »