Muriel Pénicaud : «un salarié sur trois a repris le travail physiquement»

La ministre du travail a annoncé une légère baisse du chômage partiel, mercredi 20 mai dans les colonnes du Figaro.

Pour Muriel Pénicaud, ce sont les prémisses d’une reprise de l’activité économique. La ministre estime qu’aujourd’hui «un salarié sur quatre ou cinq est toujours au chômage partiel et un sur trois a repris le travail physiquement».

8,6 millions de salariés étaient effectivement au chômage partiel fin avril, d’après une enquête commandée à la Dares, l’institut statistique du ministère du travail. Un chiffre finalement inférieur au 11,8 millions de demandes d’autorisation de chômage partiel qui avait été faites par les entreprises.

Une vague de licenciements évité 

«Depuis le mois de mars on aurait pu connaître des vagues de licenciements si nous n’avions pas élargi le dispositif de chômage partiel», a affirmé la ministre à nos confrères du Figaro. «Maintenant on rentre dans une deuxième phase, celle de la reprise et l’emploi […] on commence à travailler dessus avec les partenaires sociaux».

Le gouvernement a publié fin avril 64 guides et un protocole sanitaire pour permettre aux entreprises de faire revenir leurs salariés sur leur lieu de travail en toute sécurité. Muriel Pénicaud estime : «Dans la très grande majorité des cas, les conditions sanitaires sont réunies ; (…) à chaque fois qu’il y a une alerte, immédiatement il y a des enquêtes et à ce moment-là, l’ARS et l’inspection du travail vont sur site pour agir rapidement».

Une amélioration nette dans la construction

D’après la Dares, en mars, 19% des salariés étaient employés dans une entreprise dont l’activité s’était arrêtée. Il n’étaient plus que 12% en avril. L’institut de sondage souligne une évolution de la situation très différente selon les secteurs et note une «amélioration particulièrement nette dans la construction».