Seulement 1% des décès du Covid-19 surviennent à domicile

Ce chiffre, communiqué mercredi 20 mai par Santé Publique France, n’est qu’une première estimation. Un bilan définitif sera communiqué avant fin juin.

Alors que la barre des 28 000 décès liés au Covid-19 a été franchie hier en France, l’agence sanitaire Santé publique France communique des premières estimations du nombre de décès survenus à domicile. Ces derniers ont été fortement critiqués en avril dernier. On leur reprochait de ne pas être fiable, notamment en raison des difficultés à faire remonter l’information.

La directrice de Santé publique France, Geneviève Chêne, a donc révélé dans une interview au Parisien que 1% des décès liés au coronavirus ont eu lieu à domicile, selon des estimations récentes de son équipe. Cette donnée n’est pour autant pas arrêtée. La professeure rappelle qu’il est « trop tôt pour donner un bilan définitif. Il sera publié avant fin juin ».

Des procédures de remontées encore bancales

Les premières critiques concernant la fiabilité du nombre de décès journaliers annoncés par Jérôme Salomon s’étaient faits entendre dès avril, notamment dans les Ehpad. C’est aujourd’hui les chiffres de décès à domicile qui sont pointés du doigt.

La directrice de Santé publique France reconnaît des soucis : « Les certificats de décès sont en majorité rédigés sur un document papier où l’on inscrit les causes de la mort », explique-t-elle au Parisien. « Seuls 20% sont électroniques, cela prend donc plus de temps de saisir et numériser toutes les données. » Pourtant, les certificats électroniques devaient être généralisés après la canicule de 2003. La professeure concède : « Effectivement, dans cette crise ils auraient été très utiles ».