Déconfinement et municipales au programme du Conseil des ministres

Le gouvernement se réunit, mercredi 20 mai à 10h00, en Conseil des ministres. Les grands sujets à l’ordre du jour sont la poursuite du déconfinement, ainsi que l’organisation du second tour des élections municipales.

La prochaine étape du déconfinement, fixée au 02 juin, plane au-dessus des discussions du Conseil des ministres. Le gouvernement doit définir son plan d’action sur fond de nouveaux cas qui rappellent que l’épidémie est toujours menaçante. 

Huit nouveaux foyers de coronavirus ont été identifiés dans la région Grand-Est la semaine dernière. Plusieurs cas ont également été signalés dans des abattoirs, encourageant le test de 800 salariés de l’entreprise Kermené, mardi, dans les Côtes d’Armor. Trois communes du Morbihan ont aussi demandé, mardi, la fermeture de leurs plages face à des « comportements inacceptables » des habitants.

Consultations sur le second tour des municipales

Le gouvernement doit s’exprimer sur l’organisation du second tour des municipales, initialement prévu le 15 mars. Le Premier ministre devrait s’entretenir avec les différents chefs de partis avant de définir une nouvelle date. D’emblée Marine Le Pen a refusé toute responsabilité dans cette décision en appelant le gouvernement à « assumer » ce choix : « Ce n’est pas à l’opposition de décider », a‑t-elle martelé.

Les discussions s’appuieront sur un avis très mesuré du Conseil scientifique, rendu mardi. Dans son rapport, il prévient qu’il est « difficile d’anticiper une situation incertaine pour les semaines à venir » et préfère une réévaluation des conditions de tenue de l’élection 15 jours avant la date retenue. « La date du 28 juin a été évoquée », a rapporté, mardi, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner à propos d’une réunion entre le président Emmanuel Macron et plusieurs élus locaux.

« Plan d’investissement massif » pour les hôpitaux  

Choses promises, choses dues. Le gouvernement doit préparer le « Ségur de la santé », les négociations sur un « plan massif d’investissements » pour le système de santé, annoncé par Emmanuel Macron. Les discussions débuteront le 25 mars pour améliorer les conditions de travail et de rémunération des professionnels de santé.