Italie : le Premier ministre s’inquiète du retour des apéros en terrasse

Depuis la réouverture des bars et des restaurants en Italie, de nombreux rassemblements festifs ont été aperçus partout dans le pays. Sans toujours respecter la distanciation sociale...

Giuseppe Conte n’a pas envie de trinquer. «Ce n’est pas le moment pour la fête ou la movida!», a déclaré mercredi soir, le Premier ministre italien, inquiet après le retour des apéros en terrasse.

Depuis le 4 mai, le pays se déconfine progressivement. Lundi 18 mai, en plus du retour sur les lieux de travail, les commerces, cafés et restaurants — contrairement à la France — ont été autorisés à rouvrir. Prendre un verre ou déguster une pizza est maintenant possible.

«Des foules de jeunes sans masque pendant l’apéritif»

Dans plusieurs villes du pays, à Turin comme à Palerme, de nombreux rassemblements festifs ont été aperçus. Le quotidien italien La Repubblica, dans son édition de jeudi 21 mai, parle même «de foules de jeunes sans masque pendant l’apéritif». 

Face à cette situation, Giuseppe Conte a tenu à rappeler l’importance du «respect des distances des sécurité». Avec plus de 32 000 morts depuis le début de l’épidémie, l’Italie est l’un des pays les plus touchés du continent. Il avait été le premier pays d’Europe à se confiner afin de lutter contre la crise du coronavirus.