Les concours de l’enseignement seront reprogrammés à partir du 16 juin

Ils s'étaleront jusqu'à la mi-juillet avec des règles sanitaires très strictes et des aménagements d'épreuves, a annoncé ce vendredi 22 mai le ministère de l'Education.

L’incertitude planait sur la tenue des concours de l’enseignement (Capes, agrégation…). Ils vont être reprogrammés, à partir du 16 juin prochain et jusqu’à la mi-juillet, a annoncé vendredi 22 mai le ministère de l’Education. 

Un protocole sanitaire très strict a été défini pour le déroulement des épreuves «aussi bien écrites et orales, permettant de garantir la santé et la sécurité des candidats».

Le calendrier des concours, qui s’étale en temps normal sur quatre à cinq mois, a été resserré. Certaines épreuves «dont le déroulement sera incompatible avec les contraintes sanitaires» seront également aménagées «en liaison avec les présidents des jurys».

Les épreuves d’admissibilité déjà passées «iront à terme»

Pour les candidats qui ont déjà passé des épreuves d’admissibilité, les doutes ont aussi été levés et les concours «iront à terme». Il faudra patienter un peu plus pour les candidats à des concours internes — dont une grande majorité est déjà en poste au sein du ministère de l’Education nationale — avec un report des oraux «à la rentrée de septembre 2020».

Les candidats recevront leur convocation «dans les meilleurs délais pour leur apporter toutes précisions utiles complémentaires», a précisé le ministère. 

Près de 256 000 candidats se sont présentés cette année pour 29 000 postes offerts aux concours internes et externes de recrutement des professions enseignantes, des personnels de direction, des personnels des corps d’inspection, de conseillers principaux d’éducation (CPE) et de psychologues de l’éducation nationale.