Durée de la quarantaine : ce que font nos voisins

Chaque pays a une politique différente pour l'isolement suite au contact avec une personne testée positive à la Covid-19. De l'Allemagne au Canada en passant par le Royaume-Uni, tour d'horizon des stratégies.

Une quarantaine en moitié moins de temps. Selon le ministre de la santé, Olivier Véran, le Conseil scientifique a rendu un avis favorable pour raccourcir de quatorze à sept jours la durée d’isolement des personnes testées positives à la Covid-19. Cette période d’isolement raccourcie favorisera « une meilleure adhésion » car « on constate qu’un grand nombre de Français ne respecte pas la quatorzaine », a déclaré M. Véran ce matin sur France Inter, assurant que cette décision n’était pas motivée par « des raisons de priorisation économique ».

Qu’en est-il dans les autres pays ?

Ceux qui veulent raccourcir la durée d’isolement

En Allemagne, plusieurs partis politiques se sont prononcés en faveur d’une réduction de l’isolement de 14 à cinq jours. Un audit sur le sujet a été demandé par le ministère fédéral de la Santé et par les différentes régions du pays, les Länder. « Si nous limitions la quarantaine à cinq jours, l’acceptation sociale de la mesure serait nettement plus élevée », a estimé Karl Lauterbach, député du Parti social-démocrate (SPD) et épidémiologiste, auprès du quotidien Die Welt.

Ceux qui l’ont raccourcie

Fin août, la Pologne et le Québec ont pris la décision d’abaisser la quarantaine de 14 à 10 jours. « Si on pense qu’à 10 jours, il n’y a plus de danger pour les autres, on ne va pas quand même laisser les gens […] quatre jours de plus à la maison quand ce n’est pas nécessaire », a expliqué Horacio Arruda, directeur national de santé publique le 28 août, a rapporté Radio Canada. La Pologne a, elle, justifié cette décision en mentionnant l’exemple de la Norvège. Au Québec, toutefois, les personnes sévèrement atteintes doivent rester confinées pendant 21 jours.

Ceux qui l’ont rallongée

A l’inverse, au Royaume-Uni, les responsables de la santé ont décidé de rallonger la durée de la quarantaine fin juillet 2020, de 7 à 10 jours, selon la BBC. En cause : la volonté d’endiguer la propagation du virus en amont de l’automne et l’hiver. Aujourd’hui, la sécurité sociale préconise toujours de s’isoler 10 jours si l’on présente des symptômes ou en cas de test positif, mais les voyageurs en provenance d’autres pays doivent, eux, s’isoler 14 jours.