Fin de vie : Alain Cocq hospitalisé après avoir tenté de mourir en direct

Alain Cocq a été transféré de son plein gré à l'hôpital, ce mardi 8 septembre 2020, après avoir tenté de se laisser mourir en direct sur Facebook.

Atteint par une maladie incurable et en très grande souffrance, l’homme qui avait interpellé Emmanuel Macron sur la fin de vie en France, Alain Cocq, a été hospitalisé en soins palliatifs ce lundi soir 7 septembre 2020. Depuis 4 jours, l’homme ne prenait plus son traitement et ne s’alimentait plus.

Il avait décidé de se “laisser mourir” sur Facebook afin de provoquer une prise de conscience sur son “agonie”, dénonçant ainsi les conditions de la fin de vie en France. Le réseau social de Mark Zuckerberg avait décidé de bloquer la diffusion de sa vidéo.

“Aide active à mourir”

Le Dijonais avait demandé au président de la République de l’aider à mourir en autorisant un médecin à lui prescrire un barbiturique “à titre compassionnel” afin qu’il puisse “partir en paix”. Emmanuel Macron lui avait alors répondu : “Votre souhait est de solliciter une aide active à mourir, qui n’est aujourd’hui pas permise dans notre pays”.

La loi actuelle, Claeys-Léonetti, n’autorise en effet la sédation profonde que pour les personnes dont la mort est imminente.