Covid-19 : Le fil de la journée du 17 septembre

Bonjour à toutes et à tous ! Nous sommes le jeudi 17 septembre. Suivez en direct les informations liées à l’épidémie de coronavirus.

22h30 - C’est la fin de ce live, merci de nous avoir suivis ! Un dernier point sur les actualités de la journée :

  • SITUATION. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu sa première conférence de presse hebdomadaire de la rentrée sur l’évolution de la crise sanitaire en France. 53 départements ont été placés en zone de circulation active du virus. « Aujourd’hui, tous les indicateurs montrent une progression de l’épidémie », a‑t-il alerté. De nouvelles mesures devraient bientôt entrer en application à Nice et à Lyon. Il pourrait en être de même en Guadeloupe et à Marseille « si la situation sanitaire ne s’améliore pas ».
  • MONDE. Plus de 30 millions de cas de Covid-19 ont été officiellement recensés dans le monde, selon un comptage réalisé par l’AFP, publié ce jeudi. Au total, au moins 943 000 décès ont été déclarés. Plus de la moitié des cas se situent aux Etats-Unis, en Inde et au Brésil, soit les trois pays les plus touchés.
  • BILAN. La barre des 10 000 cas positifs confirmés en une journée a été franchie, selon le dernier bilan de Santé publique France. 10 593 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été recensés ces dernières 24 heures. 50 décès ont, par ailleurs, été constatés.
  • EUROPE. L’Organisation mondiale de la santé pointe un niveau « alarmant » de propagation du virus en Europe et s’inquiète des mesures prises, comme le raccourcissement des durées d’isolement. « Les chiffres de septembre devraient servir d’alarme pour nous tous », a déclaré Hans Klug, directeur de la branche Europe de l’OMS.
  • GREVE. Plusieurs manifestations ont eu lieu ce jeudi à travers la France pour marquer la rentrée syndicale, comme à Paris, Nantes, Rennes ou Bordeaux. Parmi les mots d’ordre, la hausse des salaires et l’arrêt des suppressions d’emplois. Notre journaliste Fabiola Le Tournoulx a suivi le cortège parisien, composé de 10 000 personnes selon les organisateurs.

22h10 — Quand la crise sanitaire s’invite aux manifestions de rentrée des syndicats. Des cortèges plus ou moins denses ont déferlé dans plusieurs villes françaises, à l’appel des syndicats, pour défendre notamment les emplois. A Paris, près de 10 000 personnes étaient présentes, selon les organisateurs. Notre journaliste Fabiola Le Tournoulx est allée à leur rencontre.

22h05 — Le point sur les déclarations d’Olivier Véran sur la crise sanitaire en France. Vous n’avez rien suivi à la conférence de presse du ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la situation épidémique en France ? Pas d’inquiétude, retrouvez les principales informations résumées par notre journaliste, Jérémy Hernando.

22h — 30 millions de cas de contamination dans le monde. L’AFP a publié ce jeudi son comptage dénombrant « plus de 30 millions de cas déclarés dans le monde ».

21h50 — Un joueur de l’AS Monaco testé positif au Covid-19. L’AS Monaco a annoncé ce jeudi qu’un nouveau joueur professionnel avait été testé positif au coronavirus et placé en isolement. Son nom n’a pas été dévoilé. « Le joueur va bien, son état de santé n’inspire pas d’inquiétude », a précisé le club. C’est le deuxième joueur professionnel de l’AS Monaco testé positif à être actuellement placé en quarantaine.

21h45 — La SNCF mettrait deux ans à retrouver son niveau de trafic d’avant crise. Dans un entretien publié par Les Echos, le patron de la SNCF, Jean-Pierre Farandou, a estimé que l’entreprise mettrait « deux ans pour retrouver les courbes de trafic antérieures à la crise ». Il assure que la SNCF a tenu le coup après le confinement : « Nous avons été au rendez-vous des vacances estivales. 85% de la clientèle est revenue, ce qui nous a permis de couvrir nos coûts de production ».

21h30 — Le remdesivir peu efficace selon la Haute autorité de Santé. Le Haute autorité de Santé (HAS) a pointé, dans un avis ce jeudi, la « faible » efficacité de l’antiviral remdesivir pour le rétablissement des malades souffrant de formes graves du Covid-19 : « Il y a encore beaucoup d’incertitudes sur l’efficacité et la tolérance du remdesivir ».

20h50 — Des personnels de laboratoires en grève, à bout de souffle. « On a beaucoup de pression dans les files d’attente. Le climat est très tendu. Les secrétaires se font agresser verbalement. Cela devient invivable ». Dans le laboratoire Biofusion de Montauban, comme dans plusieurs autres, les professionnels ont exprimé leur épuisement face à l’afflux des demandes de tests virologiques. Des témoignages recueillis par nos deux journalistes Elsa de la Roche Saint André et Nina Jackowski. 

20h45 — Les rassemblements privés en intérieur limités à dix personnes en Autriche. Le chancelier autrichien, Sebastian Kurz, a annoncé ce jeudi que les rassemblements privés en intérieur seraient limités à dix personnes dans l’ensemble du pays, dès lundi. « A partir de minuit, lundi, toutes les fêtes, évènements privés et réunions en intérieur seront plafonnés à dix personnes », a‑t-il déclaré. L’Autriche fait face a une hausse significative des nouvelles contaminations, qualifiée de « deuxième vague » par le chancelier. Le masque sera également obligatoire pour les clients des restaurants et des cafés lorsqu’ils ne seront pas assis à leur table.

20h05 — Douze morts dans un Ehpad de l’Aveyron. A l’Ehpad Gloriande de Séverac, dans l’Aveyron, douze résidents sont décédés en une semaine, touchés par le Covid-19, a indiqué ce jeudi la préfecture dans un dernier bilan. Quatre résidents sont, par ailleurs, hospitalisés. Au total, 41 résidents ont été testés positifs. « Tous les résidents sont confinés dans leur chambre et une surveillance étroite de l’évolution de leur état de santé est opérée par le personnel soignant et de service », selon la préfecture.

19h30 - Il est 19h30, voici le point sur les informations de la journée :

  • SITUATION. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu sa première conférence de presse hebdomadaire de la rentrée sur l’évolution de la crise sanitaire en France. 53 départements ont été placés en zone de circulation active du virus. « Aujourd’hui, tous les indicateurs montrent une progression de l’épidémie », a‑t-il alerté. De nouvelles mesures devraient bientôt entrer en application à Nice et à Lyon. Il pourrait en être de même en Guadeloupe et à Marseille « si la situation sanitaire ne s’améliore pas ». Le ministre prendra également la parole ce soir dans le journal télévisé de France 2, à 20h.
  • BILAN. La barre des 10 000 cas positifs confirmés en une journée a été franchie, selon le dernier bilan de Santé publique France. 10 593 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été recensés ces dernières 24 heures. 50 décès ont, par ailleurs, été constatés.
  • SENAT. Gérald Darmanin a été auditionné ce jeudi par la commission d’enquête du Sénat sur la gestion de la crise du Covid-19. A cette occasion, le ministre de l’Intérieur a précisé que près de 45 000 personnes avaient été verbalisées depuis le déconfinement, pour non-respect des mesures sanitaires.
  • EUROPE. L’Organisation mondiale de la santé pointe un niveau « alarmant » de propagation du virus en Europe et s’inquiète des mesures prises, comme le raccourcissement des durées d’isolement. « Les chiffres de septembre devraient servir d’alarme pour nous tous », a déclaré Hans Klug, directeur de la branche Europe de l’OMS.
  • GREVE. Plusieurs manifestations ont eu lieu ce jeudi à travers la France pour marquer la rentrée syndicale, comme à Paris, Nantes, Rennes ou Bordeaux. Parmi les mots d’ordre, la hausse des salaires et l’arrêt des suppressions d’emplois. Notre journaliste Fabiola Le Tournoulx a suivi le cortège parisien, composé de 10 000 personnes selon les organisateurs.

18h55 - La jauge de spectateurs divisée par deux pour Roland-Garros. Il n’y aura pas 11 500 spectateurs à Roland-Garros, comme annoncé par les organisateurs, mais seulement 5 000, a annoncé jeudi la préfecture de police de Paris à l’AFP. Le public du Grand Chelem parisien, qui doit se tenir du 21 septembre au 11 octobre, ne devrait pas avoir accès au courts Suzanne-Lenglen et Simonne-Mathieu, mais uniquement au central Philippe-Chatrier.

18h45 — Tour de France : une limite de 5 000 spectateurs sur les Champs-Elysées. Le public sera limité à 5000 personnes sur les Champs-Elysées pour l’arrivée du Tour de France dimanche 20 septembre, a appris l’AFP ce jeudi auprès de l’organisation de l’épreuve. Le paddock des équipes près de la place de la Concorde ne sera pas accessible et le public ne sera pas autorisé sur la partie du circuit final empruntant la rue de Rivoli.

18h30 — Dix cas de contamination au Covid-19 en 24 heures à l’université de Compiègne. L’agence régionale de santé (ARS) organisera un test de dépistage des cas contacts la semaine prochaine à l’université de technologie de Compiègne (UTC). L’ARS craint une zone à risque.

18h — Fin de la conférence de presse d’Olivier Véran. Le premier point hebdomadaire de la rentrée du ministre de la Santé sur l’évolution sur l’épidémie en France s’est achevé au bout d’une petite heure. Olivier Véran n’a pas fait d’annonces majeures. « 53 départements sont classés en zone de circulation active du virus », a‑t-il indiqué. De nouvelles mesures de restrictions sanitaires devraient être prises prochainement à Lyon et à Nice, tandis que la situation est aussi préoccupante du côté de Marseille et de la Guadeloupe. Le port du masque est également rendu « obligatoire pour les professionnels de crèche, en présence des enfants ».

17h55 — « Tout va bien, on travaille ». Olivier Véran balaye rapidement les questions des journalistes de Cnews et Quotidien l’interrogeant sur les éventuelles « fritures sur la ligne », qu’il y aurait entre lui et le président. 

17h50 — Port du masque obligatoire pour les professionnels de crèche. « Le port du masque sera désormais obligatoire pour tous les professionnels de crèche, y compris en présence des enfants », a annoncé Olivier Véran, dans le but de limiter les contaminations d’adultes à enfants. Les professionnels des crèches devaient jusqu’à présent porter les masque uniquement en présence des parents.

17h45 — Vigilance pour les personnes âgées. Pour finir son intervention avant de passer aux questions, Olivier Véran s’adresse aux personnes âgées : « Je vous demande de redoubler vos efforts » en limitant notamment au maximum les contacts.

17h45 — Les personnes prioritaires pour les tests. Olivier Véran rappelle qui est prioritaire pour se faire tester : les personnes ayant une « prescription médicale », les personnes « symptomatiques », les « soignants et les aides à domicile » et les « cas contacts ». « Il faut assurer la priorité aux prioritaires », insiste-il.

17h40 — Situation préoccupante à Marseille et en Guadeloupe. Si la situation sanitaire de s’améliore pas « à Marseille » et en « Guadeloupe », il faudra probablement « prendre des mesures fortes », décidées avec les autorités locales. Il prend notamment pour exemple une « possible fermeture des bars et l’interdiction de rassemblements publics ».  

17h35 — De nouvelles mesures attendues à Lyon et à Nice. De nouvelles mesures de restrictions pour lutter contre le Covid-19 vont être prises dans les communes de Lyon et de Nice. Le ministre a demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Maritimes « de proposer au gouvernement d’ici samedi » des mesures « pour enrayer la circulation du virus ».

17h30 — 53 départements en zone de circulation active du virus. Il y a désormais « 53 départements classés en zone de circulation active du virus », détaille le ministre de la Santé. Le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants a été largement dépassé notamment à Marseille, où le nombre de cas dépasse de « près de six fois ce seuil », en Guadeloupe, « de cinq fois », de « quatre fois » à Lyon, ou « trois fois ce seuil » à Paris.

17h25 — Conférence d’Olivier Véran. « Nous constatons depuis plusieurs semaines une accélération de l’épidémie », continue-t-il. « Tous les indicateurs montrent une hausse de l’épidémie », décrit-il, ajoutant que « le virus circule de plus en plus chez les plus de 65 ans, et ce depuis le mois d’août ». Il a également indiqué qu’il circulait très activement chez les 15–45 ans. Vous pouvez consulter notre infographie sur l’évolution du nombre d’hospitalisations et d’entrées en réanimations depuis la rentrée.

17h20 — 21 millions de personnes contrôlées durant le confinement. Durant son audition devant le Sénat, Gérald Darmanin a livré quelques chiffres sur le travail des forces de l’ordre concernant le respect des gestes sanitaires : « 21 millions de personnes ont été contrôlées durant le confinement et 1,3 million ont été verbalisées ». Depuis le déconfinement et jusqu’au 15 septembre, près de 45 000 personnes ont été verbalisées. Son audition s’est achevée peu après 17h.

17h15 — Conférence de presse d’Olivier Véran. « Nous devons apprendre à vivre avec le virus pour quelques mois encore » tout en « conservant notre vie sociale, économique, culturelle et citoyenne » commence-t-il. Il ouvre son intervention en rappelant les quatre grands axes de la stratégie gouvernementale : les « gestes barrières », « tester, alerter, protéger », une « stratégie différencié et adaptée à chaque territoire » et « protéger les personnes âgées et plus vulnérables ».

17h — Olivier Véran entame sa conférence de presse hebdomadaire sur l’évolution de l’épidémie. Le ministre de la santé, Olivier Véran, tient ce jeudi à 17h une conférence de presse sur l’évolution de l’épidémie en France. Il fera chaque semaine un point sur la situation.

16h30 — Le Sénat rappelle à l’ordre Gérald Darmanin pour qu’il remette son masque. Au début de l’audition du ministre sur la gestion de la crise sanitaire, René-Paul Savary, vice-président LR de la commission, a enjoint Gérald Darmanin à remettre son masque durant toute son audition.

16h10 — Gérald Darmanin auditionné par le Sénat. C’est au tour du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, d’être entendu par la commission d’enquête du Sénat sur la gestion de la crise du Covid-19. Les forces de l’ordre ont été « pleinement mobilisées  affirme-t-il, avec plus de 45 000 verbalisations depuis mai » lorsque le port du masque n’était pas respecté.

15h44 — Accords signés pour désengorger les transports en commun. Trois accords ont été signés entre les entreprises de grandes zones économiques franciliennes et la région Ile-de-France pour lutter contre l’engorgement des transports en commun, a annoncé la présidente de la région, Valérie Pécresse, au micro de France Info. L’objectif, que nous détaille Fabiola Le Tournoulx, est de pourvoir moduler les horaires des salariés pour réduire le nombre d’usagers des transports en période de crise sanitaire.

https://twitter.com/franceinfo/status/1306485390640140289

15h13 — Le gouvernement détaille son plan d’aide à l’audiovisuel. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a précisé les aides financières exceptionnelles qui seront allouées au secteur de l’audiovisuel, frappé par la crise sanitaire. Ce sont 165 millions d’euros — compris dans le vaste plan de soutien à la culture de 2 milliards d’euros — qui iront au Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). «Nous consacrerons 26 millions d’euros au renforcement des soutiens accordés par le CNC à la production audiovisuelle, afin de donner à vos entreprises les moyens d’investir dans de nouveaux projets qui devront avoir un effet d’entraînement sur toute la filière», a précisé la ministre. S’ajoutent un crédit d’impôt, dont le coût est estimé à 100 millions d’euros, et l’avance de 70 millions pour l’audiovisuel public, “destinée à compenser les pertes exceptionnelles liées à la crise sanitaire”, a‑t-elle ajouté.

15h00 — Premier vol international à Wuhan depuis janvier. La ville chinoise de Wuhan, épicentre de l’épidémie de Covid-19 en décembre 2019, a accueilli son premier vol international depuis janvier. Un avion de la compagnie sud-coréenne T’way a atterri avec à son bord 60 passagers. La Chine a réussi à endiguer le Covid-19 par des mesures sanitaires drastiques. Wuhan avait été placée en quarantaine durant plus de deux mois avant que la mairie eût ensuite organisé le dépistage de l’ensemble des 11 millions d’habitants de la ville.

14h52 — Le nombre de rupture de contrats explose. Selon les chiffres du ministère du Travail, 394 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ont été déposés entre mars et septembre, contre 249 sur la même période l’an dernier. Ils concernent près de 57 000 ruptures de contrats de travail, soit trois fois plus qu’en 2019. En juillet, le nombre de personnes au chômage partiel est retombé à 2,4 millions de salariés, après 4,5 millions en juin, 7,9 millions en mai et 8,8 en avril.

14h44 — Manifestation à Paris : respect des règles sanitaires. Tous les manifestants progressent masqués, seuls quelques uns dérogent à la règle comme Alexandre Georges, membre d’extinction rébellion : « Je l’avais il y a dix minutes mais là en plein air et avec une petite brise, d’après les recommandations sanitaires je ne risque pas grand chose. »

14h24 — Rentrée sociale : première manifestation à Paris. Au départ de la manifestation place de la République où s’est rendue notre journaliste Fabiola Le Tournoulx, les revendications sont multiples : gilets jaunes, personnels hospitaliers, professeurs, retraités… Tous sont venus manifester à l’appel des syndicats, malgré les conditions sanitaires particulière. Gabriella Thomy, retraité de 60 ans affirme : «Je préfère mourir malade du coronavirus que de me taire». Les mots d’ordre de cette journée de mobilisation sont multiples. D’abord, au regard de la crise sanitaire, s’opposer aux licenciements dans certaines entreprises, réduire le temps de travail à 32 heures, augmenter les salaires et minimas sociaux, supprimer les aides publiques aux multinationales, etc. Mais aussi, rejeter la réforme des retraites.

 

14h22 — Le nombre d’hospitalisations en augmentation depuis la rentrée. Les derniers chiffres du Covid en France repartent à la hausse. Le dernier communiqué de presse de selon Santé publique France a indiqué presque de 9 800 nouveaux cas positifs et plus de 140 nouvelles hospitalisations le mercredi 16 septembre. «Le risque d’une intensification de la diffusion du virus dans les populations à risque fait craindre une augmentation des hospitalisations dans un futur proche», analyse l’organisme.

14h08 — Touraine et Bachelot auditionnées par le Sénat. Les anciennes ministres de la Santé Marisol Touraine et Roselyne Bechelot ont été entendues par les sénateurs de la commission d’enquête sur la gestion de l’épidémie de Covid-19. L’objectif était de comprendre l’efficacité des dispositifs actuels à l’aune de leurs expériences passées, notamment la gestion de la crise du H1N1 pour Roselyne Bachelot. Mais celle-ci s’est défendue : «Aucune pandémie ne ressemble à une autre et il faut se méfier comme de la peste des leçons du passé, et des plans de lutte imaginés à froid. […] Je ne donne aucune leçon à mes successeurs».

13h55 — L’audiovisuel en grande difficulté selon le CSA. Secoué par la crise sanitaire, le secteur audiovisuel est «loin d’être sorti» d’affaire, avec une chute de «15 à 20%» des recettes publicitaires prévue cette année et une reprise «fragile» des tournages, a prévenu Roch-Olivier Maistre, le président du CSA. Il a également appelé le gouvernement à des «évolutions législatives», tout en saluant les mesures prises comme le crédit d’impôt création, ou l’apport exceptionnel de 70 millions d’euros à l’audiovisuel public.

13h12 — Chute des ventes automobiles. L’Association des constructeurs européens d’automobiles a publié les chiffres ce jeudi matin : les ventes ont chuté de 32,9 % sur les huit premiers mois de l’année, ce qui correspond à 3,56 millions de ventes de voitures neuves en moins que sur la même période (janvier-août) en 2019. Les détails de Fabiola Le Tournoulx.

13h01 — Edouard Philippe alerte sur la «tempête» à venir. «Je pense que nous allons affronter une tempête : une tempête économique, une tempête sanitaire, peut-être une tempête sociale. Les temps qui viennent vont être difficiles», a prévenu l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, lors d’une réunion publique au Havre. Il a aussi préparé un peu le terrain en prévenant : «Nous aurons bien besoin dans les semaines qui viennent de cette capacité de rassemblement, de dépassement».

12h40 — Des tests PCR payants illégaux. Face à l’explosion de la demande de dépistage du coronavirus, des laboratoires d’analyses feraient payer les tests PCR, pourtant entièrement pris en charge par la Sécurité sociale, pour obtenir des résultats plus rapides. Une pratique illégale que nous explique Alexis Vergereau.

12h28 — L’Organisation mondiale de la Santé s’inquiète d’un niveau de transmission alarmant en Europe. «Les chiffres de septembre devraient servir d’alarme pour nous tous», a alerté le directeur de la branche Europe de l’OMS, Hans Kluge, alors que le nombre de nouveaux cas est désormais supérieur à ceux enregistrés en mars et avril. L’OMS s’inquiète également des raccourcissements de quarantaine décidés ou envisagés dans plusieurs pays, dont la France. Elle recommande toujours 14 jours de mise à l’écart pour toute personne qui a été en contact avec le virus.

12h00 — Plus de 940 000 morts du Covid-19. La pandémie de nouveau coronavirus a fait plus de 940 000 morts, d’après l’université Johns Hopkins qui fait référence.

11h35 — L’avocat Fabrice Di Vizio confirme la plainte contre Jean Castex dont il est à l’origine. Une plainte a été déposée ce jeudi devant la Cour de justice de la République contre Jean Castex concernant sa gestion de l’épidémie de Covid-19. Le collectif Victimes Coronavirus France et le cabinet d’avocat Di Vizio à l’origine de la plainte ont publié un communiqué ce jeudi 17 septembre : «Les victimes souhaitent que toutes les mesures nécessaires et proportionnées soient prises pour combattre la pandémie, de façon à permettre à la population de les observer sur du long terme». Le communiqué est accusateur. «Depuis sa nomination, le gouvernement n’a quasiment fait qu’inciter au retour à la vie économique et sociale», indique-t-il.

11h30 — Le juteux business des tests PCR contre le Covid-19. Selon nos confrères du Parisien, la mauvaise gestion des tests de dépistage du Covid-19 pourrait coûter près de deux milliards d’euros à l’Assurance maladie d’ici la fin de l’année. La France est devenue le troisième pays testeur au monde et a dépensé près de 88 millions d’euros pour détecter les cas contaminés sur la seule première semaine de septembre. Un coût exorbitant que nuance l’économiste Frédéric Bizard dans l’article du Parisien : «Une dépense qu’il faut rapporter au coût évité d’un reconfinement. Le problème, là, c’est que c’est open bar : la dépense n’est pas optimisée, c’est de la gabegie, il faut prioriser les tests».

11h00 — Manque de mesures sanitaires dans les universités, notre journaliste Mathieu Hennequin s’est rendu à la Sorbonne. Au sein de l’université, qui regroupe cette année plus de 43 000 étudiants, plusieurs étudiants ont dénoncé le manque de mesures sanitaires, en tweetant des photos d’amphis bondés. L’ambiance semble en tout cas calme et la distance de sécurité est respectée ce matin dans les amphis, certains professeurs arborant même une visière devant leurs étudiants dispersés.

10h45 — Le coronavirus à l’origine de discriminations contre les minorités en Asie. Le nouveau coronavirus est source de discrimination envers les communautés vulnérables en Asie, y compris les migrants et les étrangers, a averti jeudi La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Sur les 5000 personnes interrogées par l’organisme humanitaire en Indonésie, en Malaisie, au Myanmar et au Pakistan plus de la moitié jugent une minorité — souvent les Chinois, les immigrants et les étrangers- responsable de la propagation du coronavirus.

10h30 — Masque obligatoire : une commune de la Côté d’Azur obtient gain de cause face à la préfecture. La mairie LR de Villeneuve-Loubet a contesté en justice avec succès mercredi le port obligatoire du masque imposé sans distinction sur cette commune peu dense par la préfecture des Alpes-Maritimes. Dans son ordonnance rendue dans la soirée, le juge enjoint au préfet de «modifier l’arrêté litigieux ou d’édicter un nouvel arrêté afin d’exclure de l’obligation de port du masque des lieux de la ville qui ne sont pas caractérisés par une forte densité de population (…)» d’ici samedi midi.

https://twitter.com/actualites_nrv/status/1306300199606906882?s=20

10h05 - L’OMS lance une charte pour mieux protéger les personnels soignants, en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. «Le Covid-19 a exposé les personnels soignants et leur famille à un niveau de risque sans précédent», rappelle l’Organisation mondiale de la santé, qui souligne que les statistiques — même imparfaites — montrent que «les taux d’infection parmi les soignants sont bien plus élevés que ceux parmi le reste de la population». La charte en 5 points conseille d’établir des synergies entre les stratégies destinées à assurer la sécurité des malades et celle des personnels soignants ou encore à développer des programmes nationaux pour mieux protéger les soignants.

10h00 — Martin Scorsese s’inquiète que le cinéma soit «relégué au second plan»Lors d’une présentation virtuelle au Festival du film de Toronto, le réalisateur américain a estimé que le cinéma était en train d’être «relégué au second plan et dévalorisé» pendant la pandémie de Coronavirus.

9h50 — Nouvelle chute du marché automobile européen. En août, le marché automobile européen chute de nouveau de 18,9% sur un an d’après les constructeurs du secteur. Sur les huit premiers mois de l’année, 6,12 millions de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l’Union européenne, soit près de 2,9 millions de moins que l’an dernier sur la même période.

https://twitter.com/ACEA_eu/status/1306473981726294016?s=20

9h15 —  Les kinésithérapeutes désormais autorisés à réaliser des tests PCR. Face au manque de main‑d’œuvre pour répondre à une demande toujours plus importante de dépistage au coronavirus, le gouvernement a autorisé mardi les masseurs-kinésithérapeutes à réaliser les prélèvements pour les tests RT-PCR. Ceux-ci devront toutefois «avoir suivi une formation spécifique à la réalisation de l’examen conforme aux recommandations de la Société française de microbiologie», précise l’arrêté publié dans le Journal Officiel.

9h10 — Valérie Pécresse sur Franceinfo. Face au problème de délai d’obtention des résultats de test PCR, Valérie Pécresse, Présidente de la région Ile-de-France, suggère de «mettre les laboratoires en réseaux comme on l’avait fait pour les hôpitaux». Il s’agirait de «permettre à des laboratoires qui ne sont pas en territoire rouge d’effectuer des tests pour des zones qui sont sous tension».

https://twitter.com/franceinfo/status/1306482525800460295?s=20

9h00 — 370 classes fermées en Ile de France. Interrogée par Franceinfo, Valérie Pécresse, présidente de la région, a annoncé qu’un lycée et 370 classes ont fermé en raison de cas de Covid-19. 

8h50 - Chômage partiel : 225 millions d’euros de fraude dont plus de la moitié récupérés. Le cap des 50 000 contrôles sur les demandes de chômage partiel, largement utilisé lors de la crise du coronavirus, avait été franchi, a annoncé jeudi le ministère du Travail. Au total, la fraude est évaluée à près de 225 millions d’euros dont plus de la moitié a été bloquée ou récupérée selon le ministère du Travail.  «Le montant des fraudes peut paraître important mais au regard des 30 milliards mobilisés, c’est finalement assez peu», a précisé le ministère. Cela représente donc moins de 1% du budget total consacré à l’activité partielle, avec près de 9 millions de salariés concernés au plus fort de la crise en avril, un chiffre retombé à 2,4 en juillet.

8h40 — Clément Beaune, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes estime que «le réveil doit être européen». Au lendemain de l’appel à l’«Union européenne de la santé» d’Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, «face à la crise, on renforce l’Europe sur des sujets où elle n’avait pas de compétences», abonde Clément Beaune ce matin sur France Inter. En ce sens, il a évoqué un projet de «stock communs de masques, de gel». Sur le vaccin, il l’affirme, les pays de l’Union européenne travailleront main dans la main : «il n’y aura pas de nationalisme des vaccins». 

8h10 — Les pays riches ont réservé la moitié des futures doses de vaccins. Un groupe de pays riches, représentant 13% de la population mondiale, a pré-acheté la moitié des futures doses de vaccins contre le coronavirus, affirme l’ONG Oxfam dans un rapport publié ce mercredi. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Union euro, le Japon et d’autres pays ont signé de multiples contrats leur garantissant en avance la production et la livraison de doses si les essais cliniques en cours étaient concluants. Le rapport de l’ONG alerte sur la difficulté qu’aura une partie de la population mondiale à trouver des vaccins dans la période initiale, alors qu’un dispositif de mutualisation internationale appelé Covax, soutenu par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), est boycotté par Washington et manque de financements.

8h05 — Le Premier ministre Jean Castex visé par une plainte devant la Cour de justice de la République. Un collectif de malades l’accuse de ne pas prendre les mesures adéquates pour lutter contre le coronavirus. D’après Le Parisien, une plainte est déposée ce jeudi matin.

Il est 8h00, voici les principales informations de la nuit :

  • BILAN. 9784 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés, mercredi 16 septembre, et 46 décès supplémentaires, selon le dernier bilan quotidien de Santé Publique France. Cela porte le bilan à 31 045 morts depuis le début de l’épidémie, en France. Dans le monde, elle a causé 936 000 décès.
  • AUDITION. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a répondu mercredi aux questions de la commission d’enquête sénatorial sur la gestion de la crise de Covid-19. Face aux accusations d’impréparation sur les stocks de masques et de manque d’autocritique, il s’est défendu en soutenant avoir suivi les recommandations d’« experts et de l’OMS » face à un besoin “qu’aucun expert n’avait anticipé ». Le stock stratégique d’ « un milliard de masques sera atteint dans les prochains jours ».
  • TOURISME. Les recettes du tourisme international en France ont été divisées par deux à cause de la pandémie. Selon les premières estimations de la Banque de France, ces recettes se sont ainsi élevées « à 16,7 milliards d’euros contre 33,1 milliards d’euros » sur la même période de sept mois en 2019.
  • RECESSION. Elle sera moins forte que prévu, d’après le ministre de l’économie Bruno Le Maire, qui l’a affirmé dans un entretien accordé au journal Les Échos. Un peu moins pessimiste sur l’ampleur de la crise, Bercy anticipe une chute du PIB de 10% en 2020, contre 11% auparavant, avant un rebond de 8% en 2021, tiré notamment par le plan de relance.
  • A SUIVRE. Ce jeudi sera marqué par une conférence de presse, à 17h, du ministre de la Santé, Olivier Véran, qui détaillera la politique anti-Covid du gouvernement. Avec ce point presse appelé à devenir hebdomadaire, le ministre sera de nouveau en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus.
Légende photo : le Premier ministre est visé par une plainte devant la Cour de justice de la République. / Crédits photo : France 24