Transports : l’Ile-de-France signe des accords avec des entreprises pour décaler les horaires de travail

La région Ile-de-France a conclu des accords avec les entreprises de La Défense, d'Evry Courcouronnes et de la Plaine Commune pour désengorger les transports aux heures de pointe.

Trois accords ont été signés entre les entreprises de grandes zones économiques franciliennes et la région Ile-de-France pour lutter contre l’engorgement des transports en commun, a annoncé ce jeudi la présidente de la région, Valérie Pécresse, au micro de France Info.

Ces accords de « lissage des heures de pointes » ont été signés avec les entreprises du quartier d’affaires de La Défense (ouest), de l’établissement public territorial de la Plaine Commune (nord) et d’Evry Courcouronnes (sud). Celles-ci s’engagent à moduler l’heure d’embauche de leurs salariés, en leur permettant d’arriver « un jour plus tôt, à 7h-7h30, un autre plus tard, à 9h30-10h ».  L’objectif, a expliqué la présidente, est de faire des entreprises des « partenaires pour éviter la congestion des transports », et qu’on « se sente en sécurité dans les transports ».

Déjà en mai, au moment du déconfinement, l’Ile-de-France avait signé avec l’Etat, les collectivités, les employeurs, les syndicats et les opérateurs de transports une charte visant à lisser les heures de pointe et à privilégier au maximum le télétravail.

Valérie Pécresse a également appelé les Franciliens à respecter le port du masque, en insistant sur les recommandations des autorités sanitaires : « le masque est là quand les distances ne peuvent être respectées », en particulier dans les transports. Avec une désinfection et un nettoyage triplés des transports et à peu près 2/3 des usagers qui les reprennent, « nous avons les normes les plus strictes au niveau mondial », a affirmé Valérie Pécresse.

Photo : Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, capture d’écran France Info