Le point sur les nouvelles restrictions sanitaires en Europe

Espagne, Royaume-Uni, Danemark, Islande : de nouvelles mesures sanitaires ont été annoncées sur le continent européen ce vendredi. Tour d'horizon.

Des restrictions sanitaires annoncées en cascade dans plusieurs pays d’Europe. Alors qu’Israël se reconfine et que la ville de Nice a annoncé de nouvelles mesures, les signaux sont également mauvais dans plusieurs pays européens. Les gouvernements multiplient les mesures pour éviter un nouveau reconfinement : le point sur la situation ce vendredi.

  • En Espagne, pas de reconfinement mais « une limitation de la mobilité » à Madrid

37 zones de la région de Madrid se trouvent confrontées à des mesures de « limitation de la mobilité », a annoncé la présidente de région, Isabel Diaz Ayuso, à l’occasion d’une conférence de presse ce vendredi. Les 858 000 habitants de ces zones ne pourront quitter leur quartier que pour le travail, se rendre chez le médecin ou amener leurs enfants à l’école. Le périmètre concerne environ 13% de la population de la région. Dans celui-ci, le taux de contagion dépasse 1 000 cas pour 100 000 habitants.

A ces limitations de déplacements s’ajoute celle des rassemblements, qui passe de dix à six personnes pour toute la population de la région. Pour justifier ces mesures, Isabel Diaz Ayuso a souligné que la contagion se produit principalement « dans le domaine privé ». En parallèle, elle a annoncé le lancement d’une « stratégie de diagnostics », et la réalisation d’un million de tests dans cette région de 6,6 millions d’habitants.

  • Le Royaume-Uni multiplie les mesures locales

Plusieurs régions du Royaume-Uni voient se multiplier les restrictions ces derniers jours. Les nouvelles règles annoncées ce vendredi et détaillées par la BBC concernent 4,7 millions de personnes et varient entre les régions. On relève pêle-mêle : l’interdiction d’organiser des réunions chez soi (jardin compris), la fermeture des pubs à partir de 22h et l’obligation du service à table, l’utilisation des transports publics « pour raisons essentielles » seulement. À Londres, le traditionnel feu d’artifice du Nouvel An vient d’être annulé par le maire de la ville, Sadiq Khan.

L’objectif du gouvernement : éviter un nouveau confinement national. Une mesure que le ministre de la santé Matt Hancock a indiqué ne pas exclure aujourd’hui. Le pays est désormais le plus touché par la crise en Europe. Il enregistre 42 000 décès depuis le début de la pandémie.

 

  • Au Danemark , un couvre-feu pour les bars et restaurants

Le Danemark étend la fermeture des bars et restaurants à partir de 22h dans tout le pays. La mesure était déjà en vigueur depuis le début de semaine dans la capitale, Copenhague, et sa banlieue. Dès ce samedi, les rassemblements de plus de 50 personnes – auparavant limités à 100 – seront également interdits.

Ce mardi, l’Autorité de contrôle des maladies infectieuses (SSI) avait également conseillé aux Danois de se créer une « bulle sociale ». « On doit trouver peut-être cinq ou dix personnes à fréquenter. C’est avec elles qu’on va passer l’automne. Les enfants doivent choisir des camarades dans leur classe », avait assuré le directeur de SSI, Kåre Mølbak, au cours d’une conférence de presse.

  • En Islande, bars et discothèques de la capitale ferment leurs portes

Les bars et discothèques de Reykjavik, capitale du pays, sont sommés de fermer dès ce vendredi et pour quatre jours. La ville enregistre 58 des 59 nouveaux cas recencés dans le pays. D’après les autorités sanitaires, au moins un quart des contaminations sont liées à des boîtes de nuit et bars de la capitale, indique l’AFP. Le pays ne compte que 365 000 habitants, et a recensé 2 230 cas de Covid-19 et dix décès. 21 nouveaux cas datent de ce jeudi. C’est la plus forte augmentation depuis plus de cinq mois.

Ces mesures se succèdent dans un contexte d’accélération des contaminations en Europe. Cette semaine, elles atteignaient 16% de plus que la semaine précédente. À tel point que l’OMS s’était inquiétée ce jeudi d’un niveau de transmission devenu « alarmant » sur le continent.

Photo : Le palais de Cybèle, siège de l’administration municipale de Madrid. Carlos Delgado / Wikimedia Commons