Les règles sanitaires s’assouplissent pour les enfants en collectivité

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé l'assouplissement des mesures sanitaires dans les crèches et les écoles primaires. Un nouveau protocole plus facile à gérer pour les parents, et qui devrait permettre de limiter les fermetures de classes et d'établissements.

«Les enfants en primaire, maternelle, et crèche sont peu susceptibles de se contaminer entre eux et de contaminer les adultes», a déclaré le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son premier point presse hebdomadaire, jeudi 17 septembre, citant une nouvelle étude du Haut conseil pour la santé publique (HSCP), publiée le même jour. Il a annoncé que le protocole sanitaire allait être assoupli dans les écoles et les crèches sur la base des recommandations du HSCP.

«Je suis ravie de savoir que mes enfants pourront aller à l’école et qu’ils ne seront pas obligés de rester à la maison dès qu’il auront un rhume ou le moindre petit symptôme», se réjouit Jeanne, 36 ans, qui vient chercher sa fille Margot devant une école du XIIe arrondissement de Paris.

Concrètement, «lorsqu’un enfant est positif (…), il doit être isolé sept jours chez lui [contre quatorze jusque là, ndlr] mais les autres enfants de sa classe pourront normalement continuer à se rendre à l’école», a détaillé le ministre. Une réponse qui pourra néanmoins être adaptée si «plusieurs enfants d’une même classe sont positifs et/ou s’il existe une chaîne de transmission manifeste», a‑t-il ajouté.

«L’école en vrai c’est mieux !»

«Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte et d’adulte à enfant, et rarement d’enfant à enfant ou d’enfant à adulte», affirme l’étude du HSCP. Le ministre a toutefois précisé que «le port du masque sera désormais obligatoire pour tous les professionnels de crèche, y compris en présence des enfants». Des dérogations pourront être envisagées, pour les enfants qui présentent des troubles du comportement par exemple. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer devrait donner des précisions sur le nouveau protocole sanitaire dans les «prochains jours, d’ici au début de semaine prochaine», selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

L’assouplissement à venir des mesures sanitaires semble globalement bien accueilli par les parents d’élèves. Devant l’école primaire Reuilly Diderot (XIIe), les quelques mamans venues chercher leurs enfants pour la pause déjeuner ne s’inquiètent pas de la présence d’élèves «cas-contact» en classe. «On est contagieux avant d’avoir des symptômes et beaucoup d’enfants sont asymptomatiques, je pense qu’il n’y aura pas plus de risques que les enfants attrapent le Covid qu’avant», avance Basma, maman d’un petit garçon de 6 ans. 

Certains parents, plus résignés, acceptent la modification des règles mais se préparent à tous les scénarios. «De toute façon, on n’a pas le choix. Si les enfants tombent malades, il faudra qu’avec mon conjoint on se mette en télétravail, voire qu’on prenne des jours de congés», observe une jeune maman. Les parents d’élèves, comme les établissements scolaires et les enfants devront une fois encore s’adapter au futur protocole sanitaire. En attendant, Margot, qui fait sa rentrée en CE1, profite de retrouver ses camarades : «L’école à la maison c’est bien, mais l’école en vrai c’est mieux ! Il y a les maîtresses et les copains.» 

Légende photo : Le protocole sanitaire dans les écoles sera assoupli dans les jours à venir / Crédits : Pikist